Une cérémonie d'hommage à Pierre-Antoine Henry, tué au Bataclan lors des attentats de Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Aubron, avec OC
Hommage à Pierre-Antoine Henry à Beaucouzé (Maine-et-Loire) : une minute de silence a été respectée, suivie de la Marseillaise.
Hommage à Pierre-Antoine Henry à Beaucouzé (Maine-et-Loire) : une minute de silence a été respectée, suivie de la Marseillaise. © Eric Aubron / France 3 PDL

Une cérémonie a été organisée cet après-midi à Beaucouzé (Maine-et-Loire) où résident les parents de Pierre-Antoine Henry, tué dans la salle du Bataclan le 13 novembre dernier lors des attaques terroristes de Paris.

300 personnes étaient présentes, ce mercredi à Beaucouzé, en Maine-et-Loire, près d'Angers, pour rendre un dernier hommage et soutenir les parents de Pierre Antoine Henry, une des 130 victimes des attentats de Paris. L'homme de 36 ans a été tué au Bataclan. Il était papa de deux jeunes enfants.

Parmi les personnes présentes lors de la cérémonie, la préfète, des représentants du culte, de la police, des élus et de nombreux habitants de Beaucouzé.

Une minute de silence a été respectée, suivie de la Marseillaise. Un diaporama de photos de la victime a été projeté sur une musique de Pearl Jam. Une reprise d'Imagine de J.Lennon jouée lors d'un récent concert à Rio, en hommage à Pierre-Antoine, fan du groupe de rock américain.

Vendredi dernier, un hommage national aux victimes des attentats de Paris avait été organisé dans la cour des Invalides. Le nom de Pierre-Antoine Henry, des 6 autres Ligériens ainsi que de toutes les victimes tuées lors de ces attaques terroristes ont été lus durant plus de dix minutes dans un silence glacial.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.