Joggeuse disparue en Mayenne et retrouvée vivante en Sarthe : ce que l'on sait

24 heures après sa disparition en Mayenne, la joggeuse de 17 ans, disparue en Mayenne, a été retrouvée vivante à Sablé-sur-Sarthe.

Où l'adolescente a-t-elle été retrouvée ? 

La joggeuse de 17 ans est réapparue en soirée dans un restaurant de Sablé-sur-Sarthe, à une dizaine de kilomètres de son domicile. Ensanglantée et toujours en tenue de jogging, elle semblait en état de choc. La rue Gambetta a été bouclée par les forces de l'ordre et deux camions de pompiers étaient stationnés devant le snack.

"Elle est avec des médecins et avec les enquêteurs de la section de recherches d'Angers. Elle était extrêmement choquée et avait des égratignures", a déclaré le maire de Sablé-sur-Sarthe, Nicolas Leudière.

"[L'adolescente] va être médicalement prise en charge pour s'assurer de son état de santé", a annoncé la procureure de la République de Laval Céline Maigné, ajoutant que les investigations "vont se poursuivre pour préciser son emploi du temps de cette dernière journée". Le parquet devrait communiquer dans la journée.


Dans quelles circonstances a eu lieu la disparition ? 

Une jeune fille partie courir lundi vers 16h près de la forêt de Bellebranche n'est pas rentrée au domicile familial à Saint-Brice, dans le sud de la Mayenne. Très sportive, elle a gagné plusieurs courses en sport scolaire. Ne la voyant pas rentrer sa famille suit son parcours habituel et retrouve des effets personnels : un téléphone et des écouteurs maculés de sang. Ses parents ont signalé sa disparition à 18h40.

D'après les données de l'application Strava, qui suit les déplacements des sportifs grâce aux données GPS, la jeune femme a couru 1 kilomètre lundi à Saint-Brice, contre une boucle de cinq kilomètres habituellement, et son parcours s'arrête au carrefour de trois routes de campagne.

Comment les recherches se sont-elles déroulées ? 

L'enquête a été confiée à la section de recherche d'Angers et la brigade de la compagnie de gendarmerie de Chateau-Gontier sur Mayenne. 

Les recherches se concentrent sur une zone de 190 hectares, un terrain particulièrement "difficile car étendu et partiellement boisé, parsemé d'étangs", a précisé la procureure de la République de Laval.

Lundi en début de soirée, une vingtaine de militaires a été mobilisée, ainsi qu'un hélicoptère et deux équipes cynophiles. Le dispositif est monté en puissance avec une soixantaine de personnes dans la nuit pour atteindre 120 gendarmes mardi matin puis 200 à 14H00. Parmi les militaires mobilisés figurent des plongeurs et une équipe à cheval pour les zones boisées.

Qui est l'auteur de cet enlèvement ? 

L'auteur ou les auteurs des faits ne sont pas encore connus. Une enquête pour enlèvement et séquestration a été ouverte au lendemain de la disparition de la jeune joggeuse. "Cette qualification (...) est punie d'une peine délictuelle dans l'hypothèse où l'auteur des faits libère volontairement et rapidement la personne retenue", a indiqué la procureure devant la presse mardi soir, tout en soulignant qu'"aucune piste" n'était à écarter à ce stade. Victime d'un enlèvement, l'adolescente se serait échappée.

Lundi soir, un homme en état d'ébriété a été placé en garde à vue "afin de permettre d'éclaircir son emploi du temps au vu des quelques incohérences lors de ses premières déclarations", avait précisé la procureure de la République de Laval. Il a été mis hors de cause le lendemain. 

Selon des informations du journal le Parisien, la jeune femme aurait évoqué l'existance de plusieurs ravisseurs. Deux individus seraient recherchés, ainsi qu'une camionnette verte. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers police société sécurité