Coronavirus : la stratégie du dépistage et de l'isolement fonctionne, la Mayenne sort de la zone rouge

Nette amélioration de la situation sanitaire en Mayenne. Le taux de positivité, notamment, est à la baisse. Alors qu'il était de 9% début juillet, il est à présent de 1,1%. 3 personnes y sont hospitalisées pour cause de Covid, 12 dans l'ensemble de la région.

En Mayenne, le dépistage généralisé, le tracing et l'isolement ont porté leurs fruits, en 15 jours, les indicateurs de circulation du Covid ont baissé.
En Mayenne, le dépistage généralisé, le tracing et l'isolement ont porté leurs fruits, en 15 jours, les indicateurs de circulation du Covid ont baissé. © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
La doctrine des 3 M (se laver les Mains, un Mètre de distance et le port du Masque) alliée à la stratégie de dépistage et d'isolement mise en place par les autorités préfectorales et l'Agence Régionale de Santé sont apparemment en train de faire leurs preuves en Mayenne.

Les initiatives menées depuis quelques semaines dans le département ont été saluées par le Professeur Jérôme Salomon, Directeur Général de la Santé en France, qui a rendu hommage aux différents acteurs de la santé.

C'est toujours une course contre la montre dans un contexte complexe de gestion de clusters. La Mayenne a fait la démonstration de son action solidaire et protectrice des siens et notamment des plus démunis. (...) Il y a toujours une tendance à la hausse observée en Europe et en France et donc, si les chiffres sont à la baisse en Mayenne il ne faut surtout pas relacher les efforts. La population mayennaise a été pionnière et doit être un exemple pour les autres, face à la covid 19.

Jérôme Salomon, DGS France


Face à une recrusdescence de l'épidémie de Covid dans le département le préfet avait décidé d'obliger les habitants de 69 communes à porter leur masques, même en plein air. Il avait aussi interdit les rassemblements de plus de 10 personnes. Parallèlement, 4 centres de dépistage ont ouvert, qui ont permis de tester 16% de la population.
Autre particularité du dispostif mayennais, des équipes de dépistage mobile sont intervenues auprès des 16 abattoirs du département. 
Il faut dire que 17 des 25 clusters identifiés courant juillet étaient justement des entreprises de découpe de viande ainsi que des foyers d'hébergement collectifs sociaux. 

Avec 1,1 % de taux de positivité, la Mayenne a maintenant l'un des taux les plus bas de la région avec la Vendée. Pour autant, selon le Prefet Jean-Francis Treffel, "la situation reste fragile, je maintiens donc l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes, et je conseille aux particuliers qui auraient des projets personnels et familiaux entrainant des réunions de plus de dix personnes de les différer et ce, au moins, jusqu'au 31 août".  

La Mayenne sort du rouge, les autres départements sont sous surveillance, notamment la Sarthe

Les Pays de la Loire ont, dans l'ensemble, des indicateurs proches du niveau national. Le taux d'incidence est de 12,9/100 000 habitants et le taux de positivité autour d'1,6%. 

La Sarthe, en revanche, est dans une situation délicate, et particulièrement le territoire de Sablé, où sont concentrés plusieurs abattoirs et entreprise agro-industrielles.

À Sablé, 100 cas de Covid ont été diganostiqués (avant la mise en place du dépistage de ces derniers jours) et  le taux de positivité est désormais de 7%. 
 
En revanche, pas de signe tangible d'évolution de la maladie sur la zone côtière, mais dans un souci de prévention, avec l'afflux de touristes, une campagne de dépistage est mise en place à Saint-Jean-de Monts.
© ARS
Les autorités rappellent que, dans la région, 60% des cas de Covid ont été diagnostiqués sur des personnes agées de 15 à 45 ans. Chez ces personnes, les symptômes sont faibles voire inexistants mais elles sont "potentiellement contagieuses", et incitées à se faire dépister pour protéger les plus fragiles (populations précaires, diabétiques, obèses ou agées).








 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société