Coronavirus : en Mayenne, 300 000 masques distribués à la population dès début mai, une initiative du département

Des masques en tissus vont être distribués dans les boîtes aux lettres des mayennais. / © Claude Bouchet / France Télévisions
Des masques en tissus vont être distribués dans les boîtes aux lettres des mayennais. / © Claude Bouchet / France Télévisions

Le département de la Mayenne a réalisé une commande exceptionnelle de 300 000 masques en tissus. Il seront fabriqués par l'entreprise de textile TDV Industries et distribués dans les boîtes aux lettres au début du mois de mai.

Par Chloé Giraud

C'est une première en France à l'échelle d'un département. Le conseil départemental de la Mayenne a annoncé mardi 7 avril lancer une commande pour la fabrication de 300 000 masques en tissus réutilisables. 

Le nombre de 300 000 a été fixé conformément à la population du département, qui s'élevait à 305 000 habitants en 2019, d'après l'INSEE. Coût de l'opération pour le département : aux alentours d'un millions d'euros, soit environ 3,50 € par masque.

"Le port d'un masque sera très certainement nécessaire au moment du déconfinement. Lorsque l'on porte un masque, il faut être sûr de sa sécurité, explique Olivier Richefou, président du département de la Mayenne, symboliquement nous avons voulu que chaque mayennais puisse en être doté."
Depuis le début de l'épidémie de Covid-19 en France, nombreux sont ceux qui ont tenté de fabriquer des masques par eux-mêmes. Mais ceux-ci ne répondent pas forcément aux normes établies par la réglementation.

Le département de la Mayenne a ainsi souhaité fournir des masques sécurisés, répondant parfaitement aux normes de respirabilité et de filtration fixées par l'État. Le prototype de masque a obtenu l'agrément de la Direction générale de l'armement (DGA).

Fabrication locale

C'est le fabriquant de textile professionnel mayennais TDV Industries, implanté à Laval, qui a été choisi pour remplir cette mission. L'entreprise est l'un des principaux fournisseurs de l'armée, de la gendarmerie mais aussi des pompiers en équipement de travail.

Les masques, fabriqués en tissus, seront réutilisables, lavables entre 20 et 40 fois Ils devront être nettoyés à 60 °C après utilisation (environ 4 heures).

La distribution débutera dès le début du mois de mai et sera faite par le biais des communes. Les masques seront déposés dans les boîtes aux lettres, sous emballage, accompagnés d'une notice d'emploi. "Dans beaucoup de communes, nous pensons qu'il y aura des volontaires qui seront ravis de porter un grand service à leurs concitoyens", ajoute Olivier Richefou.


Deux masques par boîte aux lettres

Par principe, deux masques seront déposés par boîte aux lettres, un seul s'il n'y a qu'un adulte dans le foyer. Les enfants ne sont pas comptabilisés dans la distribution, mais pourraient en bénéficier.

"Nous sommes en réflexion, car la norme n'est pour le moment pas stabilisée pour les plus jeunes. Une fois qu’elle le sera, nous envisagerons une distribution pour les collégiens par le biais des établissements scolaires", assure le président du département. À condition bien sûr que les cours reprennent.

Les communes disposeront de stocks complémentaires, si des foyers ont des besoins supplémentaires.

 

Sur le même sujet

Les + Lus