La Mayenne passe à "l'heure civique", une heure par mois pour rendre service

Depuis le 23 octobre, la Mayenne est le quatrième département en France à passer à "L'heure civique". Ce dispositif solidaire consiste à donner une heure par mois pour aider quelqu'un autour de chez soi, petit geste souvent précieux pour ceux qui en ont besoin.

Avec le passage à l'heure d'hiver ce week-end, c'est une heure de gagnée... Et si cette heure de plus était l'occasion de donner du temps aux personnes en difficulté ?

C'est le concept de "l'heure civique", une initiative qui consiste à offrir une heure de son temps chaque mois pour aider un voisin. Et si les idées vous manquent, il suffit de piocher parmi les 100 gestes solidaires répertoriées dans ce dispositif : porter les courses, faire les devoirs, coudre un bouton, arroser les plantes, relever le courrier, prêter sa place de parking, faire une partie d'échecs... Des petits gestes du quotidien parfois très utiles pour votre voisin.

Le 4e département en France

Depuis sa création en 2021 par l'association Voisins solidaires, cette heure symbolique gagne de plus en plus de terrain dans les villages, les villes, les départements. 

Après la Charente-Maritime, la Vendée et le Finistère, c'est au tour de la Mayenne de passer à l'heure civique. Et plus précisément à Ernée, dans le nord-ouest du département, où le dispositif a été officiellement lancé, ce lundi 23 octobre.

Et si cette commune de 6 000 habitants est la première à mettre en place ce dispositif, ce n'est pas par hasard.

À Ernée, les bénévoles ne manquent pas à l'appel, "toujours prêts à donner un coup de main par-ci par-là, explique fièrement Jacqueline Arcanger, la maire de la commune, qui a mesuré l'engagement citoyen des habitants au moment de la crise sanitaire. On avait fait appel à la population pour distribuer les masques dans les boîtes aux lettres et on a été surpris de voir le nombre de personnes qui se sont portées volontaires. Et c'était un jour férié en plus ! Le 8 mai...".

C'est un bénévolat sans engagement ni contraintes, qui apporte du bonheur à celui qui donne et à celui qui reçoit. 

Jacqueline Arcanger

Maire d'Ernée

Mais au-delà de ce vivier de bénévoles, c'est le concept en lui-même qui a séduit l'élue, qui fut adjointe aux affaires sociales pendant 21 ans avant de devenir maire.

Etre bénévole, même une heure par mois, ça donne aussi du sens à l'existence. Il n'y a pas de petits gestes ! Donner une ou deux heures de son temps chaque mois, c'est aussi du bénévolat. Pas besoin de signer pour un an dans une association avec des activités devenues au fil du temps des obligations auxquelles on ne peut échapper.

Jacqueline Arcanger

Maire d'Ernée

En Mayenne, un habitant sur cinq est bénévole

Selon une étude menée en 2022 par l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (Injep), le nombre de bénévoles en Mayenne représente 19,4 % de la population, soit un habitant sur cinq. Un département qui compte environ 7 000 associations qui regroupent quelque 60 000 habitants.

À l'heure où les bénévoles se font de plus en plus rares et les personnes âgées de plus en plus nombreuses, cette Heure civique trouve tout son sens.

Si vous souhaitez vous engager vous aussi dans ce dispositif, rien de plus simple : il suffit de vous inscrire sur un site internet qui transmet vos coordonnées à la mairie. Ensuite, les équipes municipales vous contacteront pour vous mettre en lien avec vos voisins isolés ou âgés.