Mayenne : 5 idées de sorties pour s’aérer la tête et les poumons à Laval et ses environs

Contrairement à mars 2020 les parcs, les jardins et plans d'eau restent ouverts pendant ce nouveau confinement. A condition que les gestes barrières y soient respectés. Des lieux fréquentés par de nombreux promeneurs, que nous vous proposons de découvrir. Voyage à Laval et ses environs.

A pied , à cheval ou en vélo : le chemin de halage est incontournable en Mayenne
A pied , à cheval ou en vélo : le chemin de halage est incontournable en Mayenne © Pierre-Erik Cally

1 - Le jardin de la Perrine

Impossible de ne pas aller faire un petit tour du côté du jardin de la Perrine.

Ce superbe endroit fait figure de parc principal pour la ville de Laval.

Le jardin de la Perrine : déja bien fleuri
Le jardin de la Perrine : déja bien fleuri © PIerre-Erik Cally

Mais curieusement il est perché sur ses hauteurs.

Ce qui donne une vue imprenable sur la rivière et le bourg.

Sans oublier ses fleurs, ses roses ses massifs en plein "démarrage" de printemps…

L’idéal pour une heure ou plus, de balade en famille. Comme ce couple et ses 2 jeurnes enfants.

© Pierre-Erik Cally

"On vient souvent pique-niquer, c’est tranquille et il y a une belle vue " précise le papa.

Plus loin, un petit groupe particulièrement zen fait des étirements.

La zen attitude à la Perrine
La zen attitude à la Perrine © Pierre-Erik Cally

"Pour nous c'est presque tous les jours" précise Vanessa Lemoine, professeur de yoga.

"On ne peut plus pratiquer chez moi donc les séances se font ici. C'est très calme et j'aime beaucoup ce jardin."

 

2 - Halte fluviale square de Boston

Au centre de Laval, à quelques centaines de mètres de l’hôtel de ville, en direction de la (petite) halte fluviale, les lieux sont souvent envahis l’été, en période normale, sans covid.

© Pierre-Erik Cally

L’endroit est désormais plus calme. De quoi découvrir quelques embarcations sur la rivière, qui attendent bien sagement de pouvoir naviguer de nouveau sur la Mayenne.

La halte fluviale de Laval
La halte fluviale de Laval © Pierre-Erik Cally

Et la promenade peut se poursuivre sur les quais jusque sous le viaduc.

 

3 - Le chemin de halage

Du nord au sud du département : plus de 80 kilomètres de sentiers jouxtant la rivière la Mayenne. Vous pourriez même, en temps normaux, partir de Ouistreham (Manche) et descendre jusqu’à la Rochelle (Charente-Maritime) !

Evidemment, il faudra cette fois choisir son point de départ et respecter la règle de 10 km. A pied, à cheval ou en vélo, même électrique.

Tous les utilisateurs se partagent le chemin de halage : à chacun son rythme.
Tous les utilisateurs se partagent le chemin de halage : à chacun son rythme. © Pierre-Erik Cally

Pour Roland, infatigable quadragénaire cycliste lavallois, "c’est l'un des chemins les mieux entretenus que je connaisse mais dans un paysage naturel presque sauvage…"

Un paradoxe qui confère à ce circuit une belle réputation bien au-delà du département.

 

4 - Entrammes abbaye Port du Salut

Un peu d’histoire. Savez vous que les premiers religieux de retour après la Révolution Française se sont installés à Entrammes, à 10 kilomètres de Laval ?

800 ans d'histoire sur les terres de ces moines cisterciens
800 ans d'histoire sur les terres de ces moines cisterciens © Pierre-Erik Cally

Plus précisément au bord de la Mayenne dans cette abbaye fondée en 1233.

C’est d’ici aussi que vient l’expression française "c’est comme le Port Salut ; c’est écrit dessus". Quand les moines faisaient un fromage réputé, jusqu’en 1988.

© PIerre-Erik Cally

Les extérieurs de l’abbaye sont donc accessibles et son magasin de produits monastiques reste ouvert quelques heures par jour.

 

5 - Ménil (aux abords de Château-Gontier)

Il y a Laval, mais aussi la 2ème ville du département, au sud : Château-Gontier.

Et si les Castrogontériens veulent sortir de chez eux ils peuvent se rendre à Ménil en direction du Lion d’Angers.

A 8 kilomètres, le village offre en effet sur le bords de la Mayenne un décor de carte postale.

© Pierre-Erik Cally

Là encore le chemin de halage permet une décompression nécessaire.

Quand les "beaux jours" seront revenus, les touristes sont attendus en Mayenne
Quand les "beaux jours" seront revenus, les touristes sont attendus en Mayenne © Pierre-Erik Cally

Pour Martine par exemple, "tous les jours je fais un kilomètre de marche, cela m’apaise. Je change à chaque fois de lieux : et ici c’est vraiment très tranquille".

© Pierre-Erik Cally

Bref les Mayennais ne boudent ni leur plaisir ni leur leur chance.

En attendant de recevoir les futurs visiteurs et touristes quand la situation le permettra.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société tourisme économie