Portrait. Originaire de Mayenne, la jeune cycliste Heïdi Gaugain rêve du podium aux Jeux paralympiques Paris 2024

Plus sur le thème :

À 18 ans, le palmarès de la cycliste Heïdi Gaugain est déjà impressionnant. Championne du monde de paracyclisme en 2023, la jeune athlète se prépare aux prochains jeux paralympiques de Paris en 2024.

A 18 ans, la championne du monde de paracyclisme Heïdi Gauguin force l'admiration. Athlète hors pair, elle enchaîne les podiums et ne s'arrête jamais, même en vacances, chez elle, en Mayenne.  

"J'adore, c'est reposant, c’est là où j’ai commencé, ce sont de beaux paysages", souligne-t-elle en enfourchant son vélo pour une séance d'entrainement sur les routes de son enfance. 

"Le vélo, je l'ai choisi aussi pour le dépassement de soi. C’est un sport hyper dur", confie la jeune femme. En Mayenne, elle apprécie la fraicheur, la tranquillité du département et "les terrains assez vallonnés".

Une passion familiale

Et celui par qui tout a commencé, c'est son père, cycliste amateur, issu d'une longue lignée de coureurs. "Elle venait me voir aux courses de vélo. C’est comme ça que c’est parti", explique Fabrice Gaugain.

"Toute la famille est dans le vélo depuis des années. Ça a commencé par mon grand-père qui faisait, pour le plaisir, les courses communales. Mon père en a fait aussi, puis mon frère, qui m’a donné la maladie, et ainsi de suite. Et les filles maintenant", raconte le papa, pas peu fier des performances de sa fille.

Née sans bras gauche, Heïdi court avec un vélo conçu pour palier son handicap.

La principale adaptation, c’est pour le frein qui me permet de freiner à l’arrière et à l’avant en même temps.

Heïdi Gaugain

Le vélo est aussi équipé d'une corne pour positionner sa prothèse et d'un dérailleur électrique pour les changements de vitesses. "Parfois, mon handicap pourrait me déséquilibrer, mais grâce à ces adaptations, je peux quand même performer", assure-t-elle.

Son palmarès est d'ailleurs édifiant : cette année, elle a remporté trois médailles au championnat du monde handisport à Glasgow, dont la médaille d'or en poursuite individuelle.

Son handicap ne l'empêche pas non plus de s'imposer sur piste chez les valides : en 2022, elle a remporté à Tel-Aviv (Israël) les titres de championne du monde junior à la course aux points et en poursuite par équipe.

Je me sers de mon handicap pour en faire une force.

Heïdi Gaugain

Elle imagine déjà participer aux JO 2028 chez les valides. Pour l'heure, elle vise les jeux paralympiques de Paris 2024 et la marche la plus haute du podium.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité