Le moustique tigre colonise la moitié des départements français, la situation en Pays de la Loire

Le moustique tigre est désormais implanté dans 51 départements de la métropole. En Pays de la Loire, l'Aedes albopictus s'est installé en Maine-et-Loire et en Vendée.
Le moustique implanté désormais dans la moitié des départements, avril 2019
Le moustique implanté désormais dans la moitié des départements, avril 2019 © YURI CORTEZ / AFP
Le moustique tigre a fait son apparition en Vendée en 2015. Deux ans plus tard, en  2017, c'est dans le Maine-et-Loire que l'Aedes albopictus s'installe.

Des moustiques tigre ont également été repérés en Loire-Atlantique sans toutefois qu'ils soient, pour le moment, installés dans le département, classé en niveau 0b.
Carte de l'implantation du moustique tigre en France pour l'année 2018
Carte de l'implantation du moustique tigre en France pour l'année 2018 © DR Ministère de la Santé
"Une fois installé dans une commune ou un département, il est pratiquement impossible de s’en débarrasser : les départements dans lesquels le moustique tigre est implanté et actif, c’est à dire durablement installé et se multipliant sont classés au niveau 1 du plan national anti-dissémination du chikungunya, de la dengue et du Zika", prévient le ministère de la Santé.

Chikungunya, dengue, Zika... ce sont les trois maladies virales principalement transportées par le moustique tigre.

Un moutique tigre sain pique une personne porteuse du virus, contaminée lors d'un séjour à l'étranger. Après quelques jours, le  moustique devient porteur du virus et le transmet à une personne saine en la piquant.  

Les premiers cas de contamination autochtone en métropole sont ainsi apparus en 2010. Depuis cette date, 22 cas autochtones de Dengue et 31 de Chikungunya ont été recensés en France.

Les symptômes du Chikungunya, de la dengue et de Zika

Les moyens de lutte contre le moustique tigre

Si vous habitez dans un département qui n'est pas encore colonisé par le moustique tigre, vous pouvez signaler sa présence sur le site de l'Anses.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moustique tigre santé société