• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

A Nantes Atlantique, Volotea annonce vouloir voler encore plus haut en 2019

© Olivier Quentin
© Olivier Quentin

Volotea, première compagnie de l'aéroport Nantes Atlantique en nombre de dessertes, annonce un fort développement à Nantes et une nouvelle ligne vers Tanger. 32 destinations au total dont 14 exclusives. En 2019, Volotea  proposera 100 000 sièges supplémentaires au départ de Nantes.

Par Christophe François

Volotea vient de fêter son 20 millionième passager transporté et annonce une nouvelle destination à partir de Nantes : Tanger. 

La compagnie connait une forte croissance en 2018, de l'ordre de 18%, et pense atteindre le million de passagers transportés en un an, à partir de Nantes,  ce qui élèverait la croissance à 28% et un taux de remplissage à 95%.
 
A partir d'avril 2019, Tanger rejoindra la liste des 32 destinations de la compagnie à partir de Nantes, et en exclusivité, à raison de deux vols par semaine, le mardi et le vendredi. Soit 19 000 sièges.

Selon François Marie, le directeur de Nantes Atlantique - Vinci Airports, la demande sur le Maroc est en croissance de trafic de près de 30 % depuis le début de l'année.
 
Volotea propose 32 destinations depuis l'aéroport de Nantes-Atlantique / © Paul Marais-Hayer 2013_volotea
Volotea propose 32 destinations depuis l'aéroport de Nantes-Atlantique / © Paul Marais-Hayer 2013_volotea

 

Un Nantes-Tanger, un Nantes-Angers ou un ciné ? 


Pour l'occasion,  dès aujourd'hui et durant 48 heures, des billets Nantes-Tanger sont mis en vente au prix de 9 euros !   Pour comparaison, un Nantes - Angers par l'autoroute coûte 8,40 euros pour une voiture, un ticket de cinéma autour de 9 euros selon les catégories (étudiant, senior, abonné...)
 
Présente depuis 2012 à Nantes, Volotea  a créé 130 emplois locaux.

En 2017, Volotea s’est vue décerner le prix de la meilleure compagnie aérienne basée en France, en Italie et en Espagne par les Travellers’Choice  TripAdvisor dans la catégorie «compagnie aérienne low-cost régionale ».

En 2018, pas sûr que cette performance soit renouvelée après la série de retards, de sur-réservations et de vols annulés et durant l'été au motif avancé de problème d'approvisionnement en pièces détachées.

Des centaines de passagers s'étaient retrouvés sans vol avec parfois un retour sur Nantes en bus.....seront-ils les premiers servis pour les vols Nantes - Tanger à 9 euros?
 
 
 
 

 
 
 

 
 

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus