La Nuit du Film en Pays de la Loire : « mon père est un super héros » de Lisa Diaz

Publié le Mis à jour le

Lundi 2 mars, France 3 Pays de la Loire vous propose la 2ème Nuit du film, une programmation inédite de films documentaires et de fiction réalisés, tournés ou produits dans la région, en partenariat avec La Plateforme, Pôle Cinéma et Audiovisuel des Pays de la Loire.
 

La voiture télécommandée de Virgil ne roule pas bien sur les chemins caillouteux de son village. Daria lui propose de la lui échanger contre un piranha qu’elle aurait soi-disant pêché dans la rivière.
 

Résidence de création

En 2016, Lisa Diaz est invitée en résidence de création dans un petit village roumain à deux heures de Bucarest pour y tourner un film. C’est en regardant des photos de ce village qu’elle pense et écrit son histoire. Sur place, un casting est organisé avec les habitants. Travailler avec des non- professionnels est un défi que la cinéaste relève avec envie.  Une situation et une équipe réduite à une chef opératrice, un ingénieur du son et une petite régie lui autorisent beaucoup de légèreté pendant les quatre jours de tournage imposés. L’important pour Lisa Diaz était de se retrouver dans un échange avec les comédiens, d’avoir du temps pour improviser, de laisser à la "chef op" tout le loisir de faire une belle lumière avec peu de sources.
 
 

Voir ce qu’il y a dans l’imaginaire des enfants

Lisa Diaz réalisatrice

C'était beau

 « Mon père est un super héros » raconte comment les enfants se racontent des histoires, comment elles peuvent devenir presque réelles. Les choses à  leur hauteur n’ont pas la même valeur que celles que  les adultes posent.

Un village sans cinéma

Tous les comédiens ne connaissaient pas le cinéma. Le village n’a pas de salles. La cinéaste décide alors d’emmener cette bande de jeunes à Bucarest dans un très beau cinéma de la ville. Une première pour ces gamins tout heureux de se voir sur grand écran. Découvrez l'interview de Lisa Diaz !
 Lisa Diaz est réalisatrice de fictions et de documentaires. Ses films ont été sélectionnés et récompensés dans des festivals français et internationaux.  Elle a participé à de nombreuses résidences parmi lesquelles le Groupe Ouest (sélection annuelle en 2008), l’école du doc de Lussas, le moulin d’Andé, le Boostcamp…  Elle mène aussi des ateliers d’éducation artistique et notamment un atelier de cinéma féministe « paroles de filles ». 
Elle développe actuellement son premier long-métrage de fiction produit par A perte de vue et les films d’Antoine.