• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Régionales 2015 : les Pays de la Loire repassent à droite

Bruno Retailleau pour une intervention au sol face à Daech / © ALAIN JOCARD / AFP
Bruno Retailleau pour une intervention au sol face à Daech / © ALAIN JOCARD / AFP

La droite a reconquis dimanche la région Pays de la Loire, après la large victoire de la liste de droite et du centre menée par le sénateur Bruno Retailleau face à la gauche et au Front national.

Par AFP - éditing Claude Bouchet

L'union de la droite (LR/UDI/MoDem) a devancé de cinq points la liste du socialiste Christophe Clergeau, qui malgré un "front commun" et une fusion d'entre-deux-tours avec Europe Ecologie-Les Verts (EELV), n'a pas réussi à conserver cette région
traditionnellement de droite, qui avait basculé à gauche en 2004. Bruno Retailleau recueille 42,70% des suffrages et remporte 54 sièges dans la future assemblée régionale, contre 37,56% des voix et 26 sièges pour la gauche et les écologistes, qui disposaient de 63 sièges dans le conseil régional sortant.

Déjà largement en tête au premier tour (33,49% des voix), Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat et ancien vice-président de la région de 1998 à 2004, a semble-t-il profité d'un bond de la participation au second tour. Elle s'établit à 57,25%,
contre 49,98% au premier tour et 51,78% au second tour des régionales de 2010.

Le candidat de la droite et du centre est arrivé largement en tête dans trois des cinq départements de la région, notamment dans son fief, la Vendée, mais aussi dans le Maine-et-Loire et en Mayenne. Il est largement devancé par son rival socialiste en Loire-Atlantique (45,23% contre 39,16%), seul département encore à gauche dans les Pays de la Loire, et échoue à quelque 400 voix à prendre la tête dans la Sarthe. Dans ce dernier département, le candidat du Front national, Pascal Gannat, qui
y est secrétaire départemental, était arrivé en tête au premier tour, mais il ne termine qu'à la troisième et dernière place au second.

Avec 19,74% des suffrages, contre 21,35% au premier tour, le Front national fait son entrée pour la première fois au conseil régional des Pays de la Loire, où il disposera dès vendredi de 13 sièges. Allié dès le premier tour avec le PRG et plusieurs formations écologistes, le Parti socialiste avait conclu un accord "de rassemblement" d'entre-deux-tours avec Europe Ecologie-Les Verts (EELV; 7,82% des suffrages), malgré leurs divergences importantes sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes.

Dans cette commune, Christophe Clergeau engrange quatre fois plus de voix qu'au premier tour et arrive largement en tête (45,10% des suffrages). Bruno Retailleau, qui se place en deuxième position (30,40%), a dès dimanche réaffirmé qu'il allait
demander au Premier ministre "d'évacuer la ZAD", (la zone d'aménagement différée) dédiée au projet d'aéroport, rebaptisée "zone à défendre" par les opposants.

>>notre portrait de Bruno Retailleau




A lire aussi

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus