Coronavirus : le fonds de soutien économique de la région Pays de la Loire prépare la relance

Mis en place dès le début de la crise sanitaire, le fonds territorial Résilience a réuni plus de 32 millions d'euros pour venir en aide aux petites entreprises ligériennes. Ses conditions d'accès viennent de s'assouplir pour favoriser la relance économique du territoire.
Christelle Morançais, présidente de la région Pays de la Loire en visite dans les locaux de l’entreprise Loiretech avec la ministre du travail Muriel Pénicaud en 2019.
Christelle Morançais, présidente de la région Pays de la Loire en visite dans les locaux de l’entreprise Loiretech avec la ministre du travail Muriel Pénicaud en 2019. © Maxppp
Dès le début de la pandémie, la région Pays de la Loire, dont l'économie est l'une des compétences majeures, a mobilisé près de 56 millions d'euros dans le cadre d'un plan d'urgence pour faire face aux conséquences du confinement.

Ce soutien à l'économie locale s'est vite avéré insuffisant et l'idée de faire appel à toutes les collectivités du territoire a été lancée, mi-avril dernier, par la présidente de région Christelle Morançais. "C’est le sens de cette mobilisation à laquelle tous les présidents des départements et les maires des grandes villes ligériennes ont répondu favorablement. Notre objectif commun est clair : unir nos moyens pour amplifier l’aide en direction des entreprises en difficulté, et notamment les plus petites d’entre elles qui sont le poumon de nos territoires."

En l'espace de quelques jours, près de 32 millions d'euros seront ainsi collectés.

Notre objectif est de répondre en priorité aux besoins de trésorerie de nos commerçants, artisans, TPE, autoentrepreneurs qui subissent de plein fouet les conséquences de la pandémie. Et surtout de ne laisser aucune entreprise seule face à ses difficultés, puisque notre Fonds s’adresse à toutes celles qui n’auraient pas été éligibles au Fonds de solidarité national. - Christelle Morançais, président de la région Pays de la Loire

Voilà pour l'histoire, voici maintenant pour les évolutions.

Depuis sa mise en place, plus de 500 entreprises ont déjà sollicité une aide au fonds Résilience. Ces petites entreprises, de moins de 10 salariés et de moins d'un million d'euros de chiffre d'affaires, ont perçu ou vont percevoir une aide qui peut aller jusqu'à 10 000 euros, sous forme d’avance remboursable à taux zéro et sans condition bancaire.

Désormais, cette aide est cumulable avec celle mise en place par l'État, via le fonds national de solidarité, le FNS, pour donner davantage de trésorerie aux bénéficiaires.

L'accession au fonds a été prolongée jusqu'au 31 décembre prochain, soit six mois supplémentaires et les entreprises n'auront plus besoin de justifier leur cessation de paiement sous 60 jours : "Résilience doit précisément aider les entreprises à ne pas se retrouver dans cette situation", explique le communiqué de la région.

Enfin, les cafés, restaurants et autres hôtels appelés à reprendre leur activité le 2 juin prochain pourront, eux aussi, bénéficier de cette aide, tout comme les entreprises touristiques qui comptent jusqu'à 20 salariés et/ou deux millions d'euros de CA.

Là encore, le coup de pouce financier est volontariste : "Il s'agit d'un soutien spécifique pour un secteur d'activité majeur qui est le 1er à être entré en confinement et qui en sortira le dernier."

Pour en bénéficier, il suffit de remplir un formulaire sur le site des Pays de la Loire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus/covid-19 santé crise économique économie