24 Heures du Mans : l'organisation dévoile le programme particulier de cette 89ème édition

Prévue du 13 au 22 août, cette édition 2021, bousculée pour cause de pandémie, promet quelques nouveautés pour compenser son report de trois mois. C'est aussi la première course qui verra s'affronter la nouvelle catégorie des hypercars. La parade des pilotes est, quant à elle, de nouveau annulée.

La Toyota n°8 du Toyota Gazoo Racing a remporté la 88ème édition de la course d'endurance.
La Toyota n°8 du Toyota Gazoo Racing a remporté la 88ème édition de la course d'endurance. © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Comme l'an passé, crise sanitaire oblige, les 24 Heures du Mans ne pourront pas se tenir pendant l'habituelle semaine 24 (aux environs de la mi-juin).

L'événement a été reprogrammé durant l'été. La course, qui compte pour la 4ème manche du Championnat du monde d'endurance FIA WEC, est prévu les 21 et 22 août prochains.

Pour l'instant, la présence du public est confirmée. Pour rappel, l'an passé, l'épreuve avait du se tenir à huis clos.

Le programme de cette mouture 2021 promet d'être plutôt intense. Le traditionnel pesage et les vérifications techniques, qui avaient généralement lieu au centre-ville du Mans se dérouleront, comme l'an passé, sur le circuit dès le vendredi 13 août.

Le dimanche 15 août est, lui, consacré à la journée-test qui permet de qualifier les pilotes et leurs voitures avant l'épreuve.

Pour s'adapter à ces nouvelles conditions et pour faciliter le travail des équipes engagées, les séances d'essais vont aussi évoluer cette année. Un premier roulage "libre" débutera dès 14 heures le mercredi 18 août.

Le clou de cette semaine pré-compétition est prévu le jeudi soir entre 21h et 21h30 : il s'agit de l'Hyperpole, une première dans l'histoire de la course.

Selon le communiqué de l'Automobile club de l'Ouest, l'ACO, organisateur de l'épreuve : " Cette séance spectaculaire laissera 24 concurrents rivaliser sur les 13,626 km du circuit, en pleine recherche de la vitesse pure, et sans contrainte de trafic, au coucher du soleil. "

Ce sera aussi l'occasion pour les spectacteurs de découvrir les voitures engagées dans la nouvelle catégorie reine de ces 24 heures, celle des Hypercars.

Pour l'instant, trois équipes se sont inscrites dans cette catégorie : le Toyota Gazzo Racing, tenant du titre ; Glickenhaus Racing, un nouveau venu au Mans et l'Alpine Elf Matmut Team, vainqueur des 24 Heures à trois reprises en catégorie LMP2.

Le constructeur français, présent en F1, espère faire grimper son prototype sur la plus haute marche du podium.

Pour le spectacle, quatre autres courses, surtout consacrées aux anciennes gloires mécaniques de l'épreuve, se dérouleront avant le lever de drapeau. Point d'orgue de ce programme exceptionnel, le départ des 24 Heures du Mans aura lieu à 16h, le samedi 21 août. 

À noter que pour la première fois, le grand circuit du Mans et ses 13, 626 km, qui emprunte les nationales alentours, sera activé sans discontinuer depuis le mercredi après-midi jusqu'à l'arrivée de la course le dimanche à 16 heures.

En parallèle des 24 Heures du Mans, la Parade des pilotes, qui défile traditionnellement en centre-ville le vendredi soir précédant la course, a été à nouveau annulée pour la deuxième année consécutive.

L'association Classic Automotive, qui organise l'événement, indique dans un communiqué de presse que " les autorités ne peuvent nous garantir que nous aurons les autorisations nécessaires en AOUT 2021 pour réaliser notre parade. Le budget pour une telle manifestation unique au monde est très important et nous ne pouvons pas nous permettre d’engager des frais avec le risque d’une annulation quelques semaines avant la date. Ce serait prendre un risque énorme pour les finances de notre association. "

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
24 heures du mans sport auto-moto événements sorties et loisirs économie tourisme