Coronavirus - 24 Heures du Mans : des défections et des inquiétudes pour l’édition 2020, déjà décalée en septembre

Repoussée pour l’instant aux 19 et 20 septembre prochains, l'épreuve des 24 heures du Mans enchaîne les défections pour cause de Covid-19. Dernières en date :  les deux voitures du Corvette Racing déclarent forfait pour la course sarthoise.

La Toyota n°8 a terminé à la première place du podium de l'édition 2019.
La Toyota n°8 a terminé à la première place du podium de l'édition 2019. © Fred TANNEAU / AFP
Selon nos confrères du magazine Auto Hebdo, les Corvette n°63 et n°64 ne se déplaceront pas cette année en Sarthe. En cause, bien évidemment, la crise sanitaire liée au coronavirus et ses conséquences.

Un des principaux problèmes pour les écuries de compétition reste la fermeture de certaines frontières. À ce titre, les équipes américaines sont les premières touchées. Un casse-tête logistique difficile à résoudre et qui a conduit à l’abandon, la semaine dernière, du team américain Core Autosport qui devait aligner deux Porsche 911 RSR officielles sur la grille de départ.

La catégorie GTE Pro ne compte plus que sept équipes encore engagées contre treize prévues avant le report de la course. Il reste officiellement en compétition en GTE Pro trois Ferrari, deux Aston Martin et deux Porsche. Pour l'instant... Car l'autre source d’inquiètude pour l’épreuve mythique de l’endurance automobile, c'est la crise économique qui accompagne le virus. L’industrie automobile mondiale toute entière est à la peine. Le maintien de programmes sportifs ambitieux ne fera certainement pas partie des priorités des constructeurs dans les mois et les années à venir.

Pour l’instant, la tenue même de cette 88ème édition est suspendue aux aléas de la pandémie. Plusieurs scénarii sont envisagés si l’épreuve ne peut pas se tenir, comme prévu, en septembre. 

Je ne pense pas que le mois change l’approche de la course, ça va être une édition difficile car beaucoup de pilotes n’auront pas touché un volant depuis longtemps. Certains auront peut-être perdu des repères. Il faudra être vigilant en piste. Gagner les 24 Heures en septembre ça serait superbe. - Jean-Eric Vergne, pilote du team G-Drive Racing

"Il est certain que si, fin juillet, les autorités nous disent « impossible en septembre, mais 100% possible de le faire en octobre ou novembre », alors bien sûr, nous ferons cela", a déclaré Pierre Fillon, le président de l’Automobile club de l’Ouest qui organise l'épreuve, dans une interview accordée à Motorsport Network.

L’ACO se dit prêt à repousser l’épreuve donc, mais aussi de faire la course à huis clos si nécessaire : "En fait, à l'heure actuelle, personne ne sait ce qui se passera en septembre ! Il y a beaucoup de grands événements prévus en France avant cette date, comme le Tour de France et Roland Garros. La question est de savoir si nous pouvons organiser un événement réunissant plus de 100 000 personnes. Je n'ai pas la réponse à cette question."

Des animations autour des 24 Heures sont d’ores et déjà annulées, même si la course se tient bien les 19 et 20 septembre prochain : le traditionnel pesage n’aura pas lieu en centre-ville, les vérifications techniques se dérouleront directement sur le circuit.
Le traditionnel pesage des voitures a toujours lieu en plein centre-ville du Mans, comme ici en 2018.
Le traditionnel pesage des voitures a toujours lieu en plein centre-ville du Mans, comme ici en 2018. © Maxppp
La journée-test, qui précède normalement l’épreuve de quinze jours et qui permet la qualification de certains véhicules ou pilotes, est tout simplement annulée.

Pour compenser, le nombre d’heures de roulage aux essais sera, lui, augmenté pour permettre à tous les pilotes de s’habituer à la piste mais aussi aux nouvelles conditions météo de ces 24 Heures de fin d’été, et aux horaires de nuit plus importants.

Les 24 Heures du Mans ont déjà été décalé ainsi au mois de septembre. C'était il y a plus de 50 ans, à la suite des événements de mai 1968.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société 24 heures du mans sport auto-moto automobile économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter