DOSSIER. “Le Mans 66” : quand les 24 Heures inspirent le cinéma

Matt Damon et Christian Bale sur le tournage de "Le Mans 66" / © Adam Dalton
Matt Damon et Christian Bale sur le tournage de "Le Mans 66" / © Adam Dalton

Le film "Le Mans 66" sort en salle ce mercredi 13 novembre. Il retrace la victoire de l’écurie Ford aux 24 heures du Mans face à son grand concurrent Ferrari en 1966. Mais ce n’est pas la première fois que la course mythique fait parler d’elle au cinéma.

Par Chloé Giraud

"Le Mans 66", réalisé par James Mangold sort au cinéma ce mercredi 13 novembre. Le long métrage revient sur une édition mythique des 24 Heures du Mans : l’année 1966, durant laquelle Ford a détrôné Ferrari. La course a souvent été l’objet d’une vraie fascination de la part des acteurs et des réalisateurs. La liste des stars de cinéma passées par le circuit est longue : Brad Pitt, Patrick Dempsey, Jackie Chan…

C’est en 1970 que les projecteurs d’Hollywood se braquent pour la première fois sur Le Mans, grâce à Steve McQueen. L’Américain tourne pendant plusieurs mois dans la Sarthe.

Mais deux mois seulement avant le départ de la course, Steve McQueen renonce à y prendre part. La raison : les financeurs du film lui ont formellement interdit de courir les 24 Heures du Mans. Le long-métrage sortira en 1971 mais sera un échec commercial aux Etats-Unis.

En 2003, c’est le Français Luc Besson qui installe ses caméras au cœur du circuit pour son film "Michel Vaillant".
 

Une fascination pour les 24 Heures

Des grands noms du cinéma, les 24 Heures en ont vu défiler : Brad Pitt, qui a donné le départ de l'édition 2016, Jackie Chan, à la tête d'une écurie à son nom, Patrick Dempsey... En 1979 l’acteur Paul Newman a même réussi l’exploit de se hisser à la deuxième place du classement, au volant d’une Porsche 935.
La fascination des acteurs pour la course sarthoise ne semble pas près de s’arrêter. L’acteur allemand Michael Fassbender vient de lancer une série sur Youtube en plusieurs épisodes "Road to Le Mans. Il y raconte son rêve : participer aux 24 Heures du Mans.
Cette année, c’est James Mangold qui a décidé de projeter la course d’endurance la plus difficile au monde sur grand écran. A l’affiche, des acteurs prestigieux : Christian Bale dans le rôle du pilote britannique Ken Miles et Matt Damon pour interpréter le constructeur de génie Carroll Shelby.

Le film, adapté du livre "Go Like Hell", revient sur la rivalité historique entre Ford et Ferrari, marquée par la victoire en 1966 de l’écurie américaine sur le constructeur italien aux 24 Heures du Mans.

Le film était projeté en avant-première au Mans mardi 12 novembre. Les spectateurs ont salué "une très belle reconstitution" avec "le son des voitures de l'époque".
 

Le circuit reproduit aux Etats-Unis

Le réalisateur a tenu à ce que son film soit le plus ressemblant possible à la réalité de l’époque. Le circuit de 1966, dont il ne reste presque plus rien au Mans, a été recréé à l’identique sur des routes américaines. En juillet 2018, une partie du tournage restée secrète s’est également déroulée dans le Vieux Mans. Plusieurs rues du centre-ville avaient été bloquées par des agents de sécurité.

La Ford GT40 victorieuse a aussi été reproduite pour le long-métrage. Et les acteurs ont pu s'entraîner sur le bolide, non sans difficulté. "C'est une adrénaline incroyable. C'est absolument fantastique. Une fois que tu sais à peu près comment la contrôler, parce que ces voitures sont affreusement capricieuses. La première fois, tu pars en tête à queue, et après tu t'habitues à la conduire", a raconté Christian Bale.
Christian Bale incarne Ken Miles, dans Le Mans 66 de James Mangold / © DR / Adam Dalton-20th Century Fox
Christian Bale incarne Ken Miles, dans Le Mans 66 de James Mangold / © DR / Adam Dalton-20th Century Fox
Une version authentique d’époque de cette voiture mythique est disponible au Musée des 24 Heures. Une exposition y est organisée jusqu’à fin février. On peut aussi y découvrir des costumes ou encore des décors originaux qui ont servi au tournage de "Le Mans 66". De quoi prolonger l’immersion dans les années vintage du sport automobile.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus