Le Mans : la mère du bébé retrouvé mort dans un four à chanvre condamnée à six ans de prison

Une mère de famille de 41 ans a été condamnée vendredi à six ans de prison ferme par la cour d'assises de la Sarthe pour la mort de son bébé qu'elle avait abandonné dans un four à chanvre à Juillé, quelques heures après sa naissance, en avril 2012.

L'avocat général avait requis une peine de huit ans de réclusion à l'encontre de cette ancienne secrétaire médicale au centre hospitalier d'Alençon, déjà mère de quatre enfants à l'époque des faits. Accusée de "privation de soins ayant entraîné la mort", elle comparaissait libre et a été placée sous mandat de dépôt à l'issue du procès, qui a duré trois jours.

La mère, dépressive, avait accouché seule à son domicile, après avoir caché sa grossesse à son entourage. Elle avait affirmé que son fils était mort-né. Mais les résultats des expertises avaient montré qu'il était né vivant.
Elle avait reconnu être la mère de cet enfant, né le 10 avril 2012, et "avait parfaitement conscience de sa grossesse", avait indiqué à l'époque la procureure de la République du Mans, Joëlle Rieutort.

Le corps du bébé avait été découvert le 16 avril 2012 dans le jardin d'un particulier, dans un four à chanvre en ruines où il avait été déposé, enroulé dans une couverture et placé dans un sac.

La Sarthe compte bon nombre de fours à chanvre, souvent d'anciens fours à pain dont un étage supérieur servait à faire sécher le chanvre, plante utilisée traditionnellement pour fabriquer des cordages, du textile ou du papier.