Louise et son pigeon Blueberry aux championnats du monde junior de colombophilie au Portugal

Publié le
Écrit par Gwendal Kerbastard avec Carine Mordrelle

Louise, jeune fille de 10 ans, est passionnée de colombophilie. En septembre, elle va participer aux championnats du monde junior, au Portugal, avec Blueberry, un pigeon qu'elle a sélectionné elle-même.

C'est une passion peu commune pour une enfant de 10 ans. Louise Coutelle pratique l'élevage de pigeons de voyage, ou colombophilie. Une passion qu'elle partage donc à Saint-Georges-du-Rosay, dans la Sarthe, avec son père.

Elle m'a dit qu'elle aimerait bien faire de la colombophilie. Au début, je lui ai donné un pigeon avant de l'inscrire au club avec moi. Il n'y a pas de plus grand bonheur que de partager sa passion avec sa fille.

Flavien Coutelle, père de Louise

France 3 Pays de la Loire

Une passion qui demande un investissement de temps conséquent pour la jeune fille, qui ne lésine pas sur les efforts : "Tous les matins, je me dis que je dois aller nourrir les pigeons. Même si je suis encore en pyjama, je prends mes chaussures et j'y vais. J'aime beaucoup les regarder s'envoler", explique Louise avec ferveur.

Un championnat du monde au Portugal

C'est après les bons résultats de 2 de ses pigeons l'an passé, que Louise a été sélectionnée pour le championnat du Monde. Et pour trouver le pigeonneau gagnant, la jeune fille a fait appel à Julien Chedhomme, un autre colombophile du club de Lombr'aile.

Mais pour choisir qui sera l'heureux élu, c'est tout un processus. Elle a du choisir entre trois jeunes pigeons appartenant à Julien Chedhomme avant de décider d'emmener un pigeon , qu'elle a nommé Blueberry, au Portugal.

D'une lignée de champions, le pigeon de voyage est donc déjà parti à Mira au Portugal pour s'entraîner : "Son repère c'est là où il vole pour la première fois et donc les entraînements vont se faire petit à petit. Au début, il va voler près du pigeonnier et augmenter la distance au fur et à mesure", explique Julien Chedhomme.

La phase finale de ces championnats du monde se dérouleront donc le 24 septembre. Une fois lâché, Blueberry devra parcourir 390 kilomètres le plus rapidement possible que Louise devienne championne du monde junior. Même si Blueberry devra rester au Portugal, cet événement pourrait très bien alimenter la passion de la jeune fille pendant de longues années.