Une ânesse sauvée par des pompiers du Loir-et-Cher

L'ânesse âgée de 11 ans est probablement tombée dans la mare dans la nuit du 27 au 28 juillet. Elle a pu être sauvée grâce aux pompiers et aux agriculteurs voisins.

C'est la belle histoire du jour : celle du sauvetage de Capucine, une ânesse de la race Grand Noir du Berry, qui a fait bien des frayeurs à ses propriétaires.

Ce jeudi 28 juillet, comme à leur habitude, les gérants du gîte de la Martinière à Mont-Près-Chambord dans le Loir-et-Cher, font le tour de leur élevage qui compte une dizaine d'ânes. Mais l'une d'entre eux, Capucine, est introuvable. C'est finalement dans une mare asséchée que Jonathan et Laure Chigot découvrent l'animal, "envasé jusqu'au cou".

durée de la vidéo : 00h04mn00s
Il a fallu du temps pour réussir à passer la sangle sous le ventre de capucine et l'extraire sans risquer de blesser le bébé à naître. ©Jonathan Chigot / Gîte de La Martinière - Les Ânesses du Grand Chambord

Pompiers et voisins à la rescousse

Les pompiers sont dépêchés sur place aux alentours de 11h. Ils sont 8 en tout: plongeurs et équipe animalière, à chercher une solution pour sauver l'équidé. L'opération est d'autant plus délicate que Capucine attend un heureux évènement prévu pour septembre.

Avec le renfort de voisins, une sangle est placée sous l'ânesse qui est soulevée très lentement par un engin élévateur. L'opération est douce et longue, environs 45 minutes, pour ne pas risquer de blesser l'ânon-à-naitre.

Capucine est finalement extraite de son piège de vase, rincée à l'eau claire et examinée par un vétérinaire. "Pour son bébé, il ne se prononce pas pour le moment mais espérons que l'ânon n'a rien", modère Jonathan, qui veut tout de même rester positif et compte bien remercier les sauveteurs de Capucine de la plus belle façon qui soit: "S'il naît comme prévu fin septembre, nous demanderons à nos pompiers de le ou la baptiser", se réjouit-il.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité