National : Le Mans FC gagne mais perd son objectif de remontée en Ligue 2

La victoire sur Annecy (3-2), obtenue en fin de match, dans la continuité d'une folle remontée, ne suffit pas pour accrocher la place de barragiste. Villefranche-Beaujolais, déjà troisième avant le match, a surclassé son adversaire, samedi 15 mai, pour s'assurer cette place.  

Le déluge n'arrête pas la passion. Les supporters manceaux ont donné de la voix avant le dernier match de la saison.
Le déluge n'arrête pas la passion. Les supporters manceaux ont donné de la voix avant le dernier match de la saison. © Charles Lemercier

Deux heures avant le coup d’envoi du dernier match de la saison, les supporters ont bravé la pluie pour soutenir les joueurs. Un joli moment de communion qui a éloigné les nuages. A l’image de ce qui allait se passer sur la pelouse dans la soirée.

Un match à distance

Les Manceaux n’avaient pas leur destin en main puisqu’il fallait compter, en plus de gagner leur match, sur une défaite du troisième Villefranche-Beaujolais. Ce dernier a battu son voisin lyonnais 5 buts à 1 pour s’offrir la place de barragiste.

 

Nous avons appris le score de Villefranche à la mi-temps (2-0, NDLR), cela nous a mis un coup derrière la tête

Billal Brahimi, attaquant du Mans FC

 

Pas découragés pour autant, les Manceaux sont allés chercher la victoire face à une valeureuse équipe d’Annecy. Les Savoyards ont ouvert le score puis menaient à la mi-temps grâce à un doublé de Romain Spano. Les locaux avaient pourtant recollé au score grâce à Georges Gopefenepej dans la confusion.

Les multiples occasions savoyardes auraient pu doucher tout espoir. Mais les Manceaux ont été accrocheurs. Julien Bègue a égalisé à la 65e minute.

Amertume

Billal Brahimi, nommé parmi les révélations de la saison, a marqué le but de la victoire en fin de match. A l’image de la saison, qu’il réalise en prêt pour le Stade de Reims, il accomplit son « objectif personnel » mais reste « déçu pour le collectif ». L’attaquant « garde le souvenir d’une saison amère car le réveil a été trop tardif » mais retient « un belle équipe et un beau staff » en repartant pour Reims.

« Il fallait gagner pour ne pas avoir de regrets, c’est chose faite, mais nous sommes déçus. Nous avons manqué des rendez-vous importants, ce qui a été loupé, c’est la phase aller », a déclaré l’entraîneur Didier Ollé-Nicolle. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
le mans fc football sport national