Nouvelle agression d'élus. Une conseillère municipale grièvement blessée dans la Sarthe

En Sarthe, le dernier conseil municipal du village de Challes a tourné au drame lorsque des détonations ont retenti. Dans la panique, une conseillère a été grièvement blessée.

Challes, village de 1 200 habitants de la Sarthe situé à 20 km au sud est du Mans, est une commune plutôt calme.

Jet de pétards

Mais jeudi 29 février dernier, à 22 heures, le conseil municipal qui se tient en mairie est brutalement interrompu par des détonations.

D'après la gendarmerie, les auteurs des faits sont entrés et ont jeté un bloc de pétard à l'entrée de la salle du conseil municipal.

Terrifié par le bruit assourdissant et la fumée, trois des conseillers s'échappent par la fenêtre. Deux atterrissent sur la pelouse. Mais pour la troisième collègue, les conséquences sont plus graves. Elle tombe dans la cage d'escalier juste en dessous de la fenêtre.

Yannick Livet, adjoint au maire, était présent.

Notre collègue est grièvement blessée, elle a une fracture au bassin et elle est toujours hospitalisée.

Yannick Livet

Adjoint au maire de Challes

Menaces de mort

L'auteur des faits a nargué les élus dès le lendemain par le biais d'une lettre anonyme.

Une enquête a été ouverte. Car ces faits surviennent deux semaines après les menaces de mort à l'encontre du maire d'Arthezé, autre commune du sud Sarthe. Sylvain Poirrier a reçu des menaces et une balle dans une enveloppe le 14 février dernier.

Dans le département de la Sarthe, le phénomène des violences contre les élus prend de l'ampleur. On comptabilise plus de 30 faits en 2023 contre 21 en 2022.

Pour Emmanuel Franco, le Président de l'association des maires de la Sarthe, c'est un triste constat. "On pense à réaliser des choses avec les habitants, pas contre eux. Et quand on se sent menacé comme ça, on ne va pas venir au conseil municipal avec la boule au ventre parce qu'il y a un risque d'être embêté ce soir-là. Il peut y avoir du débat, c'est la démocratie. Il peut y avoir de l'opposition, c'est la démocratie".

On ne peut pas cautionner une démocratie violente, ce n'est pas entendable.

Emmanuel Franco

Président de l'association des maires de la Sarthe

Le 7 février dernier, l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi visant à durcir les sanctions contre les auteurs de violence, contre les élus.

Elles peuvent désormais conduire à sept ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende en cas d'incapacité de travail supérieure à huit jours.

durée de la vidéo : 00h01mn50s
En Sarthe, le dernier conseil municipal du village de Challes a tourné au drame lorsque des détonations ont retenti. Dans la panique, une conseillère a été grièvement blessée. Dans le département de la Sarthe, le phénomène des violences contre les élus prend de l'ampleur. On comptabilise plus de 30 faits en 2023 contre 21 en 2022. Intervenants : -Yannick Livet, Adjoint au maire de Challes - Emmanuel Franco, Président de l'association des maires de la Sarthe Reportage Marc Yvard, Christelle Massé et Dominique Le Brun ©France 3 Pays de la Loire

Un reportage de Marc Yvard, Christelle Massé et Dominique Le Brun.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité