• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Sarthe : la mobilisation parentale pour la rentrée scolaire 2018-2019

Les parents en colère se mobilisent / © Cécile Claveaux France 3 Pays de la Loire
Les parents en colère se mobilisent / © Cécile Claveaux France 3 Pays de la Loire

En Sarthe, les parents se mobilisent pour leurs enfants : ici, pour l'ouverture d'une classe supplémentaire, là, contre la fermeture d'une autre.... les banderoles fleurissent à l'entrée des écoles Raimbaud du Mans et celle de Beaufay.

Par Christophe François

Les parents d'élèves de l'école maternelle Arthur-Rimbaud, au Mans, sont en colère. "Ce n'est pas parce que nous sommes dans un quartier dit sensible que nous ne nous sentons pas concernés par l'éducation de nos enfants". 

Ce mercredi matin, dès 8h30, ils se sont retrouvés devant l'établissement pour dénoncer la fermeture de classe que le directeur académique doit annoncer prochainement.
 

Des classes de maternelle à 28 puis des classes de CP à 12 : où est la cohérence?

En Zone d'Education Prioritaire, les CP et CE1 seront 12, en maternelle les enfants risquent d'être 28 ou 30 ! / © Cécile Claveaux France 3 Pays de la Loire
En Zone d'Education Prioritaire, les CP et CE1 seront 12, en maternelle les enfants risquent d'être 28 ou 30 ! / © Cécile Claveaux France 3 Pays de la Loire
Une "décision injuste" dans la mesure où "notre école est au-dessus du seuil de fermeture", explique une mère d'élève. "Notre école est en zone d'éducation prioritaire renforcée. Juste à côté, à l'école élémentaire, les élèves de CP et CE1 vont bénéficier de petits effectifs. Ils seront douze par classe quand les nôtres, des petits qui demandent beaucoup d'attention, seront entre 25 et 28. C'est incompréhensible. C'est en maternelle que tout commence..."
 

A Beaufay, même combat !


Les parents d’élèves de Beaufay bloquent l’école ce mercredi matin 27 juin. 
Pour protester contre la non-ouverture d’une sixième classe à la rentrée, les parents d’élèves empêchent, ce mercredi 27 juin, les enseignants de faire cours.

Ils avaient déjà bloqué l’école il y a deux semaines. À la veille de la tenue du conseil départemental de l’Éducation nationale (CDEN) qui décidera, jeudi soir, de la carte scolaire, les parents d’élèves de l’école publique de Beaufay  empêchent les enseignants de pénétrer dans l’école mercredi 27 juin au matin. Ce sont eux qui gardent les élèves sur la cour de récréation.

Raison de leur colère ? La non-ouverture d’une sixième classe "alors que nous avons atteint le seuil de 140 élèves. Il y a même 141 inscriptions fermes" , s’indigne Aurélie Lebouc, une des mamans d’élève. "S’il n’y a pas d’ouverture, cela signifie que les CP se trouveraient dans une classe à triple niveau, à plus de 30 élèves. Ce n’est pas concevable. D’autant que la municipalité nous suit : on a les locaux pour " .

Les parents d’élèves comptent également organiser un barrage filtrant sur les principaux axes de la commune à partir de 17 h, pour distribuer des tracs et faire signer des pétitions.

Le mois de juin est celui des luttes parentales qui souhaitent le meilleur pour leurs enfants, un discours qui se heurte souvent aux motivations comptables de l'Education Nationale.
En Sarthe, comme dans le reste des Pays de la Loire, l'heure est plus que jamais à la mobilisation des parents.

Le reportage de Cécile Claveaux, Christelle Massé et Joël Cullerier avec les interviews d'Aurélie Lebouc et Perrine Duterte
 
Sarthe : les parents mobilisés
ZEP ou pas, les parents se mobilisent pour l'école de leurs enfants

 

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus