Vaccin Covid 19 : surdosage au vaccinodrome du Mans, 6 enfants reçoivent une double dose de Pfizer, leur état est rassurant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Béranger
La vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNtech
La vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNtech © Christophe Turgis / France Télévisions

Six enfants, âgés de 8 à 11 ans, ont reçu par erreur une double dose de vaccin contre le covid 19 au vaccinodrome du Mans. Les familles ont été alertées par l'Agence Régionale de la Santé Pays de la Loire.

Samedi dernier, le centre départemental de vaccination de grande capacité du Mans, ouvert depuis le 15 décembre, "a activé une ligne de vaccination pédiatrique pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, à risque de formes graves de COVID 19 et aux enfants vivant dans l’entourage d’une personne immunodéprimée".

Pour cette tranche d'âge, le dose de vaccin habituellement administrée est de "10 µg de Pfizer pédiatrique; elle est de 30 µg de Pfizer Comirnaty partir de 12 ans".

Une vingtaine d'enfants ont ainsi été vaccinés samedi, jour de la visite du Premier ministre Jean Castex au vaccinodrome pour promouvoir la vaccination pour tous.

"Lors des premiers vaccins administrés, six enfants ont reçu par erreur une dose de 20 µg de Pfizer Comirnaty, rapporte l'ARS Pays de la Loire, constatant cette anomalie, outre les mesures prises pour les doses des vaccins suivants, le médecin référent du centre de vaccination a immédiatement contacté les familles concernées pour les informer et mettre en place avec elles les mesures nécessaires de suivi (doliprane à titre préventif à continuer toutes les 6 heures en cas de symptômes) et de pharmacovigilance (déclaration sur le portail de signalement des évènements sanitaires indésirables)".

"Les éventuels effets post vaccinaux pour ces six enfants peuvent être principalement de la fièvre et des courbatures", poursuit l'ARS, qui précise que "aucune des familles n’a jusqu’ici rappelé le médecin-chef qui avait été informé des quelques symptômes qui s’étaient manifestés lors du premier contact"

"Un enfant a encore de la fièvre, seulement de la fièvre", du paracétamol lui "a été administré" et un deuxième enfant présente une "petite douleur au bras", a détaillé la direction locale de l'Agence régionale de santé ce lundi.

Un troisième enfant a eu "de la fatigue et une douleur au bras, mais ces symptômes ont disparu" lundi matin, précise l'ARS, informations que nous a confirmées le père de l'enfant. Les trois autres enfants n'ont pas eu de symptômes, a ajouté l'ARS qui a mis en place un suivi.

Parmi les enfants ayant reçu une surdose, trois sont âgés de 10 ans, deux ont 11 ans, un sixième a 8 ans.

6 000 personnes sont vaccinées chaque semaine au vaccinodrome du Mans. Elles seront encore plus nombreuses à compter de la semaine prochaine.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.