VIDEO. Un pongiste professionnel retourne près des siens pour faire revivre un petit club de tennis de table en Sarthe

durée de la vidéo : 00h01mn59s
15 mois après son retour dans la Sarthe, Damien Provost signe déjà sa première grande victoire : Vibray vient d’intégrer la nationale 3. ©France Télévisions

C'est l'histoire d'un retour aux sources pas comme les autres. Alors qu'il menait une carrière internationale de pongiste professionnel, Damien Provost a tout plaqué pour revenir s'installer près de son père malade et faire changer de dimension le club de tennis de table de Vibray, dans la campagne Sarthoise.

Il aurait pu poursuivre sa carrière sportive à haut-niveau, mais il fait le choix du coeur. À 37 ans, Damien Provost, médaillé de bronze aux championnats de France senior de tennis de table en 2021, s'est lancé un défi un peu fou : revenir s’installer sur ses terres natales, près de sa famille, pour faire évoluer le club de ping pong de Vibraye (Sarthe) vers les hautes sphères.  

 "Un jour, tu verras, Vibraye sera en nationale !"

Récemment, Patrick Provost, le père du sportif, a été diagnostiqué de la maladie de Parkinson. Pour Damien Provost, l’annonce a agi comme un déclic. “C’est parti d’une idée de mes deux fils qui ont fait un pari un jour en disant, tu verras Vibraye sera en nationale un jour, moi je n’avais même pas relevé !”, se souvient-il.  

15 mois après son retour dans la Sarthe, Damien Provost signe déjà sa première grande victoire : Vibraye vient d’intégrer la nationale 3. Inimaginable pour le club il y a deux ans encore, lorsqu’il évoluait en régionale 3, c'est-à-dire quatre divisions en dessous.  

 Former une équipe masculine

Patrick Provost a vu son fils transformer la structure en un rien de temps. “Il a fédéré d’autres grands joueurs autour de nous, s’est appuyé sur les joueurs qu'on avait formé nous, et voilà...” Recruter des joueurs solides ou prometteurs pour former une équipe masculine, c’est la stratégie de Damien Provost, qui a déjà convaincu Armand Phung, ex-international et joueur de Pro A à La Romagne, de venir resserrer les rangs.  

“C’est que le début parce que c’est compliqué quand même, on est partis de rien, y a des choses à mettre en place on va jouer des matchs en national, moi je suis rêveur et ambitieux, je veux plus, même bien plus que ça...” rêve le joueur professionnel.

Une ambition à la hauteur de son amour pour son père, qui a découvert il y a deux ans qu’il était porteur de la maladie neurodégénérative de Parkinson. Depuis trente ans, Patrick Provost est bénévole pour le club de ping, et il continue à jouer à son sport favori.

“Il a toujours aimé le ping pong mais il s’est encore plus réfugié là-dedans, c’était une sorte de thérapie mentale et vraiment c’est devenu encore plus important pour lui” raconte son fils.  

J’ai envie que mon papa, avec tout ce qu’il a fait pour tout le monde, il soit reconnu, c’est ça qui a motivé les choses

Damien Provost

Joueur de tennis de table professionnel

Damien Provost n’a plus qu’à continuer à écrire la belle histoire du club de tennis de table de Vibraye, aux côtés de son père et de tous les joueurs. 

Carla Butting avec Julie Petitfrere

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv