Le Mans : vingt-cinq ans de réclusion criminelle pour l'assassinat d'une nourrice

La cour d'assises de la Sarthe, au Mans. / © PHOTOPQR/LE MAINE LIBRE
La cour d'assises de la Sarthe, au Mans. / © PHOTOPQR/LE MAINE LIBRE

Olivier L. a été condamné en appel par la cour d'assises de Sarthe pour l'assassinat de la nourrice de son enfant, qu'il soupçonnait de maltraitance. La peine est la même que celle prononcée en 2016.

Par Simon Auffret

La peine est confirmée, le quantum reste le même : la décision de la cour d'assises de la Sarthe dans le procès d'Olivier L., coupable de l'assassinat de la nourrice de son fils en 2013, a été rendue ce vendredi.

En 2016, la cour d'assises de Maine-et-Loire avait rendu le même verdict en première instance. Les jurés ont décidé de 25 ans de réclusion criminelle pour un acte avoué par l'accusé, conformément aux réquisitions du ministère public.

L'homme soupçonnait la nourrice de maltraitance après l'apparition chez son très jeune garçon de complications suite au "syndrome de l'enfant secoué" : aujourd'hui âgé de 7 ans, il est aveugle. Tombé dans la dépression et dans l'alcool, il passe à l'acte après la fermeture de l'enquête sur la maltraitance, dans laquelle il avait aussi été entendu.

Le 16 avril 2013, il s'introduit armé d'armes blanches chez la nourrice, proche de son domicile. Il débranche le courant et, au lever du jour, lui assène 18 coups de couteau. La préméditation de l'acte a été confirmée lors du procès en appel, pendant lequel plusieurs parents d'autres enfants de la nourrice ont réaffirmé leur confiance dans l'absence de maltraitance de sa part.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus