Sarthe : l'association "7BelleFamille" crée du logement participatif pour les personnes âgées isolées

L'idée revient à Ève Chalopin, créer une maison dans laquelle des personnes retraitées isolées trouveraient un lieu à la fois intime et familial, "7BelleFamille" accueillera ses premiers locataires début 2021 à Bonnétable dans la Sarthe.
Dans quelques mois, avec "7 Belle famille" cette maison accueillera ces premiers colocataires retraités à Bonnétable dans la Sarthe
Dans quelques mois, avec "7 Belle famille" cette maison accueillera ces premiers colocataires retraités à Bonnétable dans la Sarthe © Ève Chalopin
"Quand on regarde la condition des retraités et des personnes âgées, on constate vite qu'il n'y a rien pour les personnes encore en bonne condition physique et de santé, isolées. Quand on a 85 ans et qu'on perd son conjoint, que l'un ne peut plus subvenir aux besoins de l'autre ?" "Que propose-t-on ?"
 

Rompre l'isolement

Forte de ce constat, Ève Chalopin a muri son projet durant trois ans avant de créer l'association "7BelleFamille" en décembre 2018. Avec pour objectif de construire une maison, familiale et individuelle à la fois, dans un territoire rural. "Il manquait un maillon entre l'aide à domicile et l'Ehpad, pour les personnes seules, ou sans famille, pour entretenir des liens sociaux qui font le sel de la vie".

La solution de la pension de famille a vite été écartée car trop complexe à gérer. Ici les personnes seront locataires, "chez elles et sous le même toit".

Ève Chalopin a fait la rencontre d'un propriétaire qui souhaitait investir dans un projet à vocation sociale. Cet investisseur qui souhaite conserver l'anonymat, fait valoir cependant que cette idée de colocation pour personnes âgées isolées correspond à sa conception de la vie en société.

La maison, proche des commerces, située à la limite du bourg de Bonnétable est en cours d'aménagement. On y trouvera 6 logements de tailles différentes, correspondant aux besoins et aux moyens économiques des personnes.

Tous les appartements disposeront d'un coin cuisine et de sanitaires, ils sont adaptés à des personnes handicapées. "Les personnes pourront bénéficier de l'aide au logement comme pour n'importe quel logement. Les loyers s'échelonneront entre 450 et 760 euros selon la surface".

Des parties communes permettront aux habitants de faire salon, ou coin télé selon les aspirations de chacun.
 

Être volontaire pour participer

Ève Chalopin n'envisage pas pour elle même ou son association, de jouer le rôle de "maitresse de maison" ! "Nous resterons dans un rôle d'accompagnement de coordination auprès des colocataires, qui conserveront leur autonomie et leur liberté d'action".

Les offres de location ne devraient plus tarder, les futurs colocataires devront faire acte de candidature et présenter des motivations et un engagement pour participer và la vie de la maison partagée. Les premiers cohabitants devraient emménager au cours du premier trimestre 2021.

Et si ça marche, y aura-t-il 7 belles maisons ? À cette question, Ève Chalopin n'y voit pas d'inconvénient. "Il faudra à nouveau trouver des maisons adaptées ou adaptables, dans des environnements ruraux par principe, et surtout des financements".
Financements pour lesquels les autorités publiques ne se sont pas encore manifestées pour soutenir cette belle initiative.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
personnes âgées société famille logement solidarité