Université de Nantes : la rentrée universitaire se fera principalement en présentiel mais pas pour tout le monde

L’université de Nantes a trois campus à Nantes, à Saint-Nazaire et à la Roche-sur-Yon. Pour une partie des étudiants, la rentrée se fera principalement sur le bancs des amphis et les salle de cours en respectant les mesures barrières. Des adaptations devront se faire en mode distanciel.

Découverte de l'Université de Nantes pour les étudiants en première année de médecine, le 26 août 2020
Découverte de l'Université de Nantes pour les étudiants en première année de médecine, le 26 août 2020 © France Télévisions
De retour sur les bancs des amphis à l’université de Nantes pour une partie des étudiants !
C’est l’information principale donnée lors de la conférence de presse de ce mercredi 26 août 2020. Une rentrée qui se fera évidemment en respectant les gestes barrières, notamment l’obligation de respecter un mètre de distance et le port du masque. Un impact important qui fait diminuer les jauges de moitié dans les salle de cours et les amphithéâtres.

Carine Bernault, présidente de l’université et Arnaud Guével, vice-président Formation et ressources éducatives libres, ont fait le point sur les mesures sanitaires de la rentrée lors d'une conférence de presse :

"Ainsi, à partir du 27 août, le port du masque devient obligatoire en tout temps et sur tous les campus de l’Université de Nantes, pour les étudiants comme pour les personnels. Les activités d’enseignement devront se tenir dans le respect des mesures de distanciation.
La présidente poursuit : "500 bornes de distribution de solutions désinfectantes vont être déployées pour le lavage des mains. Nos équipes sont d’ailleurs à pied d’œuvre pour organiser l’ensemble du dispositif de prévention : organisation des sens de circulation, sensibilisation et prévention des étudiants"

Une adaptation devient alors nécessaire en fonction du nombre d’étudiants dans les salles de cours.
Exemple, pour les promotions de licence 1 en santé, dont l’effectif est important, les étudiants vont devoir alterner le mode présentiel et distanciel.
 
Conférence de presse à l'université de Nantes : présidente Carine Bernault - vice-président formation Arnaud Guével, le 26 août 2020
Conférence de presse à l'université de Nantes : présidente Carine Bernault - vice-président formation Arnaud Guével, le 26 août 2020 © Denis Leroy


Arnaud Guével, vice-président Formation et ressources éducatives libres précise :
"Nous avons décidé de mettre en place des mesures de distanciation suite à l’annonce hier, par le ministère de l’enseignement supérieur, qu’une nouvelle circulaire allait être publiée, très prochainement, rendant obligatoire une distance physique minimale dans les lieux d’enseignement."
Il poursuit "Concrètement, les cours en amphis et en travaux dirigés devront se dérouler avec le port du masque obligatoire et une distanciation physique obligatoire minimale d’au moins un siège entre deux étudiants devra être respectée."


Arnaud Guével précise également "Si notre priorité est d’accueillir les étudiants en présentiel au sein de nos UFR, Instituts et École, les activités d’enseignement devront s’adapter aux règles qui s’imposent. Parfois, la distanciation physique sera possible à effectif constant, parfois il faudra dédoubler les groupes, parfois il faudra prévoir des modalités de cours à distance."

Carine Bernault, présidente de l’université, souhaite préciser :

"Je tiens également à être très claire sur un point : notre objectif est de tout faire pour éviter un nouveau confinement. Nous allons donc continuer à voir nos 37 000 étudiants dès la rentrée et à les accueillir physiquement sur nos campus, avec une attention toute particulière pour les primo-entrants qui découvrent cette année l’université pour la première fois et pour les étudiants vulnérables (personnes à risque, en situation de handicap,…)."

L’université de Nantes débloque 140 000 euros pour fournir 4 masques lavables aux boursiers, soit environ 12 300 étudiants. L’université souhaite aussi relancer le dispositif "SOS connexion" afin de fournir le matériel informatique nécessaire aux étudiants afin d’éviter la fracture numérique.

Pour les 37 000 étudiants que compte l’université de Nantes, les emplois du temps sont en cours d’affichage.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société coronavirus/covid-19 santé