Cet article date de plus de 4 ans

11-Novembre : ces deux héros de la Grande Guerre originaires de la région

En ce 11 novembre, anniversaire de l’armistice de 1918, la municipalité de Mouilleron-en-Pareds en Vendée a rendu hommage, en présence de François Fillon et de Bruno Retailleau, à deux héros de guerre qui ont vu le jour dans le village : Georges Clemenceau et Jean de Lattre.
Jean de Lattre et Georges Clémenceau sont tous les deux nés à Mouilleron-en-Pareds.
Jean de Lattre et Georges Clémenceau sont tous les deux nés à Mouilleron-en-Pareds. © Photos DR
A l’occasion du 11 novembre, François Fillon et Bruno Retailleau se sont rendus à Mouilleron-en-Pareds pour rendre hommage aux hommes tombés au front.

La petite commune, qui compte moins de 2000 habitants, n’a pas été choisie au hasard :  elle a vu naître deux héros de la Grande Guerre, Jean de Lattre et George Clemenceau.

Une visite qui permet de redécouvrir deux personnages illustres.

>> François Fillon parle de De Lattre et Clemenceau 
durée de la vidéo: 00 min 17
François Fillon parle de Clémenceau et De Lattre ©France 3 Pays de la Loire


Georges Clemenceau


Tout le monde connait George Clemenceau : journaliste défenseur de Dreyfus, président du Conseil à deux reprises, très populaire, il est surnommé le « Père de la Victoire ».

Son rôle fut déterminant dans la dernière année du conflit. Appelé à la tête du gouvernement par Raymond Poincaré, alors Président de la République, Clemenceau s’attache à améliorer les conditions de vie des soldats dans les tranchées. A 76 ans, il visite les poilus au front à plusieurs reprises. Il mobilise également les troupes coloniales en recrutant près de 80 000 hommes en Afrique.

Après la signature de l’Armistice, il est chargé des négociations du traité de Versailles. Il arrêtera sa carrière politique en 1920 et mourra en 1929, à 88 ans.

Mais avant de mourir, en 1921, il a rencontré un certain commandant Jean de Lattre... 

>> Les explications de Jean-François Moreau, guide au musée national Clémenceau-De Lattre

durée de la vidéo: 01 min 30
Clémenceau et De Lattre se connaissaient ©France 3 Pays de la Loire

Jean de Lattre de Tassigny


Jean de Lattre n’a que 25 ans en 1914. Formé à Saint-Cyr et à l’Ecole de Cavalerie de Saumur, il part au front. Il est alors sous-lieutenant. En 1915, il est devenu capitaine et se bat à Verdun pendant près d’un an et demi. Sur toute la durée de la guerre, il sera blessé à cinq reprises. Un engagement qui lui vaudra de recevoir la Légion d’honneur.

Il s’illustrera ensuite lors de la Seconde Guerre mondiale en refusant d’obéir aux ordres du gouvernement de Vichy et en ralliant le Général de Gaulle.

Aujourd’hui, sa maison natale se visite. On y trouve des objets d’époque et des documents personnels.

 


Pour Bruno Retailleau, le président de Région, il faut se souvenir de ces hommes pour pouvoir combattre le terrorisme.
durée de la vidéo: 00 min 38
Bruno Retailleau après la cérémonie du 11 novembre ©France 3 Pays de la Loire

La commune possède également un musée national autour de la vie de ces deux hommes. Renseignements et réservations au 02 51 00 38 72 ou sur le site internet.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
première guerre mondiale histoire sorties et loisirs