Coronavirus : de nouveaux cas positifs chez LDC en Vendée

À la demande des autorités de santé, des tests ont été effectués sur les 570 salariés du groupe LDC en Vendée, une dizaine de cas positifs asymptomatiques auraient été dénombrés, les personnes ont aussitôt été mises en septaine.

Dans un laboratoire de découpe du groupe LDC
Dans un laboratoire de découpe du groupe LDC © LDC Saint Laurent
Les 570 salariés des abattoirs du groupe LDC des Essarts et de Saint-Fulgent en Vendée ont dû effectuer des tests covid mercredi de la semaine passée à la demande des autorités de santé. "C'est une situation qui va devenir routinière pour nous, indique Dylan Chevallier, cadre de direction, nous discutons avec les salariés et le CSE de l'entreprise pour prévenir, et permettre l'organisation de ces tests".

L'entreprise ne connait pas le nombre précis à ce jour des personnes positives, " c'est l'Agence Régionale de Santé (ARS) qui le connait, nous savons combien de salariés sont absents en arrêt maladie, sans en connaître le motif réel qui reste du domaine de la sphère privée".

L'entreprise organise les conditions matérielles d'organisation en mettant à disposition de l'ARS des locaux transformés en laboratoire. "Nous organisons le flux, les salariés, s'ils sont positifs, en sont avertis directement, et restent chez eux pour une semaine".

L'activité n'a jamais cessé depuis le début de la crise sanitaire chez LDC, en dépit d'une première alerte au moment du déconfinement. "Le taux de positivité reste faible, preuve que les précautions prises sont efficaces. Les transmissions relèvent souvent de la sphère familiale".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société agro-alimentaire agriculture économie