Coronavirus - Le Puy du Fou : après la polémique, la Cinéscénie limitée à 5 000 personnes

12 000 personnes ont assisté au premier spectacle de la Cinéscénie de la saison, vendredi 24 juillet. Face au début de polémique, le Puy du Fou réduit la voilure et limite l’accès à 5000 spectateurs.

12 000 personnes ont assisté à la première représentation de la Cinéscénie, le 24 juillet 2020
12 000 personnes ont assisté à la première représentation de la Cinéscénie, le 24 juillet 2020 © France Télévisions
Dès ce dimanche 26 juillet, la Cinéscénie, le très prisé spectacle son et lumière du Puy du Fou limite l’accès à 5000 personnes, une décision motivée par les réactions après la première représentation qui a rassemblé 12000 visiteurs.

"Ce dispositif semble susciter des inquiétudes qui pourraient nuire à la sérénité de nos futurs spectateurs", peut-on lire sur le compte twitter du parc à thème vendéen. "En concertation permanente avec l'Etat, le Puy du Fou a ouvert la Cinéscénie en trois tribunes dans le respect du protocole sanitaire visant à garantir la sécurité de ses spectateurs », précise la direction du Puy du Fou.
Alors que les grands évènements publics sont limités à 5000 personnes depuis le 10 juillet par décret, le Puy du Fou avait choisi de séparer les trois tribunes par des plaques de plexiglass, créant pour chacune d’elle un accès spécifique. Une astuce qui n’a pas manqué de soulever la polémique, après les images de la première représentation de la saison. 

Le parc à thème a certes mis en place un dispositif sanitaire avec notamment le port du masque obligatoire, la prise de température à l'entrée et la distribution de gel hydroalcoolique, mais la distanciation physique d'un mètre entre les spectateurs n'était pas respectée. 

Alors que la circulation du Coronavirus est en nette augmentation, certains internautes ont comparé la situation avec celle de la finale de la coupe de France, où seules 5000 personnes ont été autorisées à assister à la rencontre au stade de France qui peut accueillir plus de 80 000 personnes. "Les organisateurs de rassemblements ont une responsabilité qui peut d’ailleurs être mise en cause. Et si elle n’est pas assumée, au nom de l’Etat je peux prononcer des fermetures administratives", rappelait vendredi 24 juillet le Préfet de région Claude d’Harcourt, lors d’une conférence de presse.

Invité du 19/20 de France 3 Pays de la Loire, vendredi 24 juillet, Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou rappelait qu’un arrêté municipal de la commune des Epesses, daté du 22 juillet, autorisait l’ouverture des tribunes de la Cinéscénie, pour un effectif global de 13069 personnes.

Le Puy du Fou précise que les spectateurs détenteurs d'un billet pour les prochains spectacles de la Cinéscénie seront contactés rapidement, "afin de leur donner toutes les informations relatives à leur réservation".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société puy du fou culture patrimoine loisirs sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter