• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Festival Au Phil du son : The Ones en concert le 12 septembre et en interview ici et maintenant

© Alban Bugeon
© Alban Bugeon

Ces gars-là ont été des bêtes à concours avant d'être des bêtes de scène, remportant tous les tremplins auxquels ils participaient. Un album et plusieurs dizaines de concerts plus tard, The Ones est à l'affiche du festival Au Phil du Son à St Philbert de Bouaine. Interview...

Par Eric Guillaud

"Un vrai trésor de pop anglaise", écrit l'éminent spécialiste du rock Laurent Charliot à propos du premier album de The Ones, "The Great Unknown". Et il n'a pas tort. Un vrai trésor, mais un trésor qui ne dort pas au fond d'un placard à souvenirs. La musique de The Ones prend toute sa valeur en live. Pas étonnant pour un groupe qui a gagné tous les tremplins du monde au presque depuis sa création en 2010.

Pour ceux qui reviendraient d'un stage intensif de peinture sur macramé en Papouasie centrale, The Ones c'est ça...
THE ONES - YOU (Clip Officiel)

The Ones c'est qui c'est quoi ?

Manu. Un groupe de Brit Pop créé en 2010. Nous sommes quatre : Manu De Nars au chant et à la guitare, Jeff Dessanges à la guitare lead, Baptiste Brondy à la batterie  (joue également pour Lo'Jo, pour Jean Louis Aubert sur la tournée 2014-2015, Rivière Noire - Victoire de la musique catégorie musique du monde etc...), JB Craipeau à la Basse, aux claviers et aux choeurs (Prix Sacem conservatoire de Jazz de Tours).

Pourquoi ce nom, The Ones, Les Élus en bon français ? Les Élus de qui de quoi d’ailleurs ?

Manu. C'était à l'époque où on voulait faire des tremplins, on voulait se confronter à un jury pour avoir des retours "professionnels" sur nos morceaux, leurs constructions etc...Et pour conjurer le sort et mettre toutes les chances de notre côté, on s'est dit qu'on allait s'appeler "Les Élus". On a gagné de nombreux tremplins entre 2010 et 2013 jusqu'à celui du festival de Poupet en 2013, Un excellent souvenir. On a d'ailleurs gagné le tremplin du festival de samedi "Au Phil du son" c'était en 2012, le programmateur nous a recontacté cette année, suite à la sortie de notre album. Ça nous a fait quelque chose !! Nous sommes très heureux d'y revenir sans passer par la porte "tremplin" (Rires).

Quel est le groupe, l’album ou le morceau qui vous a donné envie de jouer de la musique ?

Manu. Il y en a plein !! Les influences communes sont les Beatles, Police, Radiohead, Arctic Monkeys, The Strokes et Phoenix si l'on veut citer un groupe français!!.... JB est plutôt Jazz / classique / R N B, il joue d'ailleurs dans des formations jazz, jazz a capella, r'n'b etc...mais reste un fan inconditionnel des Beatles et de la brit pop en général. Le reste du groupe, vient plutôt du rock (Led Zeppelin, AC/DC, Deep Purple etc...), des influences qui ont évolué vers la pop britannique (De Blur à Foals, circa waves) et américaine (Vampire week-end, The strokes etc....).
Nous sommes également très fans du mouvement electro et electro-pop français, Justice, Cassius, plus récemment Talisco ou We are match (Pop).
Talisco - Your Wish

Vous avez joué en première partie de Bloc Party et de Skip the use. C'était comment ?

Manu. C'était magique mais un peu court (Set de 30 minutes), nous étions impressionnés mais cette expérience nous a fait du bien et a déclenchée des choses en nous....On a pris confiance et on s'est rendu compte que notre musique pouvait plaire....
THE ONES - The Awful Tape - LIVE POUPET 2013

Votre premier album est sorti au début de cette année. Comment avez-vous vécu ce moment ?

Manu. C'est notre premier album, nous avions sorti un EP 4 titres en 2013! L'enregistrement, le mixage, le mastering, les phases de création d'un album sont longues, parfois trop...La sortie de l'album a été vécu comme un aboutissement et marque un nouveau départ pour nous, l'heure est à la composition de nouvelles choses dans un style qui va sûrement évolué un peu. Les retours que nous avons sur l'album nous ont beaucoup touchés et les ventes sont plus que satisfaisantes à l'heure où plus personne n'achète de disques.

Vous avez un invité singulier sur votre album. Pouvez-vous nous dire de qui il s'agit et nous raconter comment s'est fait la rencontre ?

Manu. Boris Jardel, le guitariste d'Indochine qu'on a rencontré lors de notre concert au festival de Poupet. Il était dans le public, il est bénévole d'honneur. C'est son meilleur ami (Laurent Charliot - Auteur de "l'année du Rock français" et qui nous "parraine" qui a fait que les liens ont pu se renforcer avec Boris). C'est un chouette type, très bon musicien, très humble et très humain! Il avait envie de jouer sur l'album et nous a aidé à terminer un titre sur lequel nous étions bloqués.

Quel est le concert qui vous a marqué pour l'éternité et au delà ?

Manu. Pour moi, Radiohead.
Radiohead - Staircase (live From the Basement)

Quelle est la chanson stupide qui reste parfois coincée dans votre tête et qui vous fait honte ?

Manu. En ce moment, c'est "Fire meet gasoline" de SIA mais je n'ai pas honte, c'est un super morceau avec prod géniale.
Sia - Fire Meet Gasoline (by Heidi Klum)

Quels sont les projets de The Ones ?

Manu. Nos concerts pour cette année se terminent samedi (avec Au Phil du son) et après nous entrerons dans une phase de composition et peaufinage de morceaux en cours. Nous avons beaucoup d'idées enregistrées qu'il faut qu'on fasse vivre tous les quatre "en vrai".

Merci Manu, merci The Ones

Propos recueillis par Eric Guillaud le 9 septembre 2015

Plus d'infos sur le groupe ici

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud

Les + Lus