INSOLITE. Sans palmes, ils relient à la nage l'île d'Yeu à Noirmoutier pour la bonne cause

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valentin Pasquier .

Quatre nageurs au départ, trois à l'arrivée. Ce mardi 3 août, ils ont traversé à la nage et sans palmes les 27 km qui séparent Noirmoutier de l'île d'Yeu en Vendée. Grâce à cette initiative, baptisée "défi Yeno", des fonds sont soulevés à destination des personnes atteintes de la maladie de Charcot.

Ce mardi 3 août, quatre nageurs se sont élancés de l'île d'Yeu pour rejoindre à la nage, sans palmes, celle de Noirmoutier. Mais pourquoi partir dans un crawl de 27 km en mer entre les deux îles vendéennes, alors qu'il existe aujourd'hui des liaisons en ferry pour la première et un pont pour la seconde ? Pour les besoins du défi Yeno, une initiative solidaire.

Grâce à leur distance parcourue en pleine mer, ces nageurs pourront lever des fonds pour aider les personnes atteintes de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Mieux connue sous le nom de maladie de Charcot, cette pathologie dégénérative cause notamment une paralysie progressive du sujet, qui n'arrive alors plus à s'exprimer verbalement et dont l'espérance de vie est très variable.

Du matériel pour rompre l'isolement

Assisté, le chercheur britannique Stephen Hawking a pu vivre avec cette maladie de nombreuses années, tout comme le rappeur Pone. Diagnostiqué en 2015, l'artiste marseillais continue de composer grâce à la poursuite oculaire, un logiciel captant le mouvement de ses yeux.

C'est justement pour obtenir ce matériel particulier que nagent les quatre sportifs, dont Loïc Metais. "Les fonds, soulevés auprès de partenaires et de particuliers, permettront à l'association SLA Aide et soutien d'acheter des tablettes de synthèse vocale autonome et des poursuites oculaires," précise ce spécialiste de la natation en eau libre. Grâce à ce matériel, souvent hors de prix pour les familles des malades, ces derniers peuvent communiquer avec leurs proches.

Huit heures de nage en pleine mer

Cette grande traversée nécéssite une importante organisation. "On se prépare en nageant 100 bornes par mois, en bassin comme en eau libre, confie Loïc Metais, résident de Noirmoutier. Le trajet est inédit mais on part à quatre, on nage ensemble. Ce pas une course ou un relais, pour le moral, ça fait la différence."

À ce moment de l'année, on a des petits coefficients, il ne devrait pas y avoir énormément de courant. On devrait mettre entre 8 et 9 heures !

Loïc Metais, nageur

Avec ses comparses Frédéric Romera, Axel Vander Elst et Olivier Delfosse, tous nageurs aguerris, il sera suivi par quatre bateaux et deux kayaks de ravitaillement. Et le défi Yeno doit s'adapter aux conditions météo : à cause de l'arrivée d'un vent de force 3 prévue le 4 août, le départ a été avancé d'un jour.

Le départ est donné !

Les quatre courageux sont partis à 5h30 de Noirmoutier en bateau pour gagner le départ à l'Île-d'Yeu. Ils se sont glissés dans l'eau à 8 heures du matin ce ce mardi sur la plage de Ker Châlon, près de Port-Joinville. Au bout de 7 kilomètres, l'un d'eux, malade, a été contraint d'abandonner la traversée. 

Les conditions sont plutôt favorables, avec une mer calme sans trop de courant en matinée. La mer s'est cependant agitée dans l'après-midi, obligeant les sportifs à parcourir 30 kilomètres au lieu des 27 initiaux.

Vers 18 heures, Loïc Metais, Frédéric Romera et Axel Vander Elst sont arrivés sur la plage des Sables d'or de La Guérinière, sur l'île de Noirmoutier. 

Bel exploit des trois nageurs, après 9h31 de traversée et 32 kilomètres ! 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité