TENDANCE. La country à la campagne, une passion de la danse à portée de pieds

durée de la vidéo : 00h04mn26s
La danse country fait toujours autant d'émules dans les régions. Une passion que l'on retrouve chez ce couple de vendéens, qui courent les festivals de country. ©France3 Pays de la Loire

Alors que Beyoncé vient de sortir son dernier album entièrement country, la danse country fait toujours autant d'émules dans les régions. Une passion que l'on retrouve chez ce couple de Vendéens, qui courent les festivals tout au long de l'année.

Ce week-end-là, ils étaient 3 000 à avoir chaussé leurs santiags et, non pas leur vieux ciré jaune, mais leur chapeau de Cowboys, plus connu sous le nom de Stetson. Parmi eux, il y a Martine et Roger Guitton.

La country, ils sont tombés dedans il y a 15 ans, c'est un peu leur potion magique, et depuis ce jour béni, elle rythme leur quotidien, et particulièrement leurs week-ends.

Je suis allée dans un festival et je me suis prise au jeu. J'ai vu les gens danser, j'ai dit pourquoi pas toi ? Et donc je m'y suis mise

Martine Guitton

Un appui sur le pied gauche, on avance de quatre pas, on recule de quatre pas, ce n'est pas la valse à trois temps ou à mille temps, mais les pas pour danser en groupe sur "Country boy Love You". On tape des mains en chœur, on tourne à l'unisson dans une formation carrée ou en colonne, une danse qui rassemble et unit, un bonheur convivial à faire tourner les têtes chapeautées.

Une même chorégraphie peut être effectuée sur plusieurs musiques. Aujourd'hui, il en existe plus de 2 000, que l'on soit seul, en couple ou en équipe. 

Quand le Far West rencontre la piste de danse

Pour la petite histoire, c'est le producteur franco-américain Gilbert Rouit qui a créé le premier club de country en France, au Vésinet en 1979.

Mais l'origine de la country remonte au 19ᵉ siècle, lorsque de nombreux immigrants européens embarquent pour les États-Unis. Ils débarquèrent avec leurs baluchons, ou leurs bagages en carton bouillis, mais aussi avec leurs bagages culturels, leurs traditions, leurs coutumes et les danses de leur pays.

Parmi elles, il y avait celles issues du Folklore européen. Ces danses que les paysans pratiquaient pour se libérer des heures de labeur, et oublier un peu leurs malheurs. Toutes ces formes de danses ont évolué et se sont mélangées pour former ce qui représente la danse country d'aujourd'hui.

Polka, Tow step, Cha Cha ou West Coast, si vous connaissez ces noms, c'est que vous êtes déjà pratiquants ou érudits de la country, qui a en partie remplacé les bals populaires d’antan.

La Country, où les talons hauts rencontrent les étriers

Pour Martine Guitton, notre passionnée qui ne danse pas la Branle giroflée à trois, la danse Country est accessible à tous, un vrai jeu d'enfant. "Ça demande en peu de souffle, des articulations en bon état aussi, car on peut sauter. Globalement, il faut une bonne forme et ça conserve la mémoire."

Il faut tout apprendre, apprendre tous les pas par cœur, toutes les chorégraphies de chaque danse,  donc ça fait travailler la mémoire et c'est très bon, surtout à nos âges.

Martine Guitton

Yeehaw

Martine et Roger ne pouvaient pas en rester là, il leur fallait aller plus loin. Ils ont donc décidé un jour de prendre l'avion pour traverser l'Atlantique, voir la Route 66, Yellowstone, les grands espaces et écumer les pistes dansantes de l'Amérique, la vraie, celle de leurs rêves et de leurs oreilles.

 Ils ont pu danser à Nashville au White Horse Saloon, un temple du dance floor Country.

Martine, la blanche vendéenne du continent européen, s'est retrouvée sur la piste à danser avec une jeune fille sud-américaine. Dans une communion des pas et au son d'une même passion culturelle. Quand la danse devient sans frontières, et traverse les océans.

durée de la vidéo : 00h00mn25s
Martine Guitton, danse avec une américaine, lors de leur séjour aux États-Unis. ©Martine et Roger Guitton

La Country a conquis les cœurs et les corps

Il existe une centaine de clubs dans la région. D'ailleurs, Martine et Roger se lancent dans un nouveau défi puisqu'ils ont ouvert leur association en septembre en Vendée. Comme quoi, entre le Grand Ouest américain et notre Côte ouest à nous, il n'y a qu'un pas... de danse.

Pour plus d'informations, vous pouvez vous renseigner à la Fédération Française de Danse.

Reportage vidéo de Lison Barrocal, Cyril Dudon, Éric Rosello, montage Celine Landreau

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité