Coronavirus et confinement : Vendée, la coureuse à pied Melinda Morelle a parcouru 85 km… dans son jardin

Pour prouver qu’on peut être raisonnable et continuer de faire du sport en étant confiné, une athlète de Bellevigny en Vendée, s’est donnée pour défi de courir 85 km dans son jardin. Elle a pris le départ ce dimanche matin et est allée au bout de son défi.
 
Melinda Morelle s'est prise de passion pour les trails et les courses extrêmes il y a seulement trois ans.
Melinda Morelle s'est prise de passion pour les trails et les courses extrêmes il y a seulement trois ans. © France Télévisions David Jouillat
Melinda a bien conscience d’avoir de la chance, elle a un grand jardin. Mais elle a décidé de n'en parcourir qu’une partie pour prouver qu'on peut le faire aussi sur une plus petite parcelle. Elle a repéré un trajet de 100 à 150 mètres en boucle qu’elle a parcouru environ 680 fois. 10 heures à tourner en rond pour la bonne cause.
 

Financer l'achat de 3000 masques pour le CHD

Melinda Morelle, 37 ans, sportive de très bon niveau, avait deux objectifs : d’abord, prouver que si on a un jardin suffisamment grand, on peut se passer de sortir de chez soi pour faire du sport et donc respecter le confinement.

Ensuite, Melinda bénéficie d’un sponsor qui lui est très proche puisque c’est Kévin, son frère. Kevin est le patron d’une entreprise du bâtiment Les P’tits Toits Vendéens. C’est lui qui finance les déplacements de Melinda lorsqu’elle participe à des marathons ou des trails. Il est encore son partenaire dans ce défi.

Un soir, il y a quelques jours, Melinda à proposé à son frère de transformer l’équivalent d’un an de ce sponsoring en achat de masques via un ami à lui qui travaille dans l’import-export en Chine. Marché conclu ! Et comme Melinda est parvenu à boucler ses 85 km, il a promis de doubler la somme, ce qui représente 3 000 masques, déjà commandés soit dit en passant.

Ces masques seront offerts au Centre Hospitalier Départemental de La Roche-sur-Yon et à d’autres soignants.
Prouver qu'on peut faire du sport chez soi et participer à l'achat de masques sont les deux motivations de ce défi.
Prouver qu'on peut faire du sport chez soi et participer à l'achat de masques sont les deux motivations de ce défi. © France Télévisions David Jouillat
Etonnante Melinda, fille et sœur de militaires, qui a découvert la course il y a six ans et qui s’est rendue compte par ses performances qu’elle avait un super potentiel, finissant des trails qui avaient eu la peau de toutes les autres féminines ou terminant première, loin devant la deuxième.

"Je cours depuis six ans, explique-t-elle, je voulais trouver un sport facile et pratique. Avec des amis, on courait le midi ou le soir."

Mais bon, si vous la rencontrez, vous comprendrez vite. Quand elle commence à parler, pas facile de l’arrêter, donc si c’est pareil pour l’endurance...
 

"125 km avec tout le long un plaisir immense"

"Ma plus belle victoire, raconte la sportive passionnée, c'est pendant la tempête Fabien (décembre 2019), les Herbiers Original Trail, 125 km avec tout le long un plaisir immense !"

Dans la vie, Melinda travaille à la Ville de La Roche-sur-Yon où elle s’occupe des relations avec les treize maires de l’agglomération, notamment sur les projets sportifs.

Ce dimanche, confinement oblige, seuls ses voisins ont pu assister à sa performance. Il y avait aussi son mari pour les "ravitos" et sa fille de huit ans qui avait prévu quelques panneaux d’encouragement tout au long des 85 km.

Pourquoi 85 km ? Parce que 85 c’est le numéro de département de la Vendée !
 
Le palmarès de Melinda Morelle
1ère la Marsiréorthaise juin 2019 (42 kms)
1ère la Démoniak juillet 2019 (51.5 kms)
1ère la Dom'Pied'Roise Septembre 2019 (24 kms)
1ère Trail Urbain Montaigu Septembre 2019 (21 kms)
1ère Trail Antimoine Septembre 2019 (21 kms)
10ème Templiers Endurance Trail Octobre 2019 (125 kms)
1ère Hot Père Noêl Les Herbiers décembre 2019 (125 kms)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport covid-19 santé société