Coronavirus : en prévision de la vague épidémique, 14 centres de consultation Covid-19 ouvrent en Vendée

Depuis 8h ce lundi matin, deux centres de consultation Covid sont ouverts en Vendée, à proximité des hôpitaux, aux Sables-d'Olonne et à La Roche-sur-Yon. Douze autres vont l’être ces jours-ci pour anticiper la vague de l’épidémie attendue en milieu de semaine.
 

Coronavirus : un centre Covid ouvre à La Roche-sur-Yon
Coronavirus : un centre Covid ouvre à La Roche-sur-Yon © France Télévisions /Fanny Borius
L’offre de soins s’intensifie en Vendée alors que la vague épidémique de Covid-19 est attendue pour le milieu de semaine. "Nous nous appuyons sur l’expérience de l’est de la France pour être le plus prêt possible à encaisser la vague", explique le docteur Denis Diard, président de l’Association de Garde et d’Urgence Médicale Yonnaise (Agumy).   

Des centres COVID pour soulager les Urgences

Dès 8h ce lundi matin, deux centres COVID ont été ouverts à proximité des hôpitaux, l’un aux Sables-d’Olonne, l’autre à La Roche-sur-Yon, au sein de la Maison Médicale de Garde. Deux médecins volontaires accueillent les patients "qui n’ont pas de médecin traitant ou dont le médecin ne répond pas, et qui présentent des symptômes de coronavirus", précise le Docteur Elise Perrin. 

L'accueil se fait uniquement sur rendez-vous, le patient doit d'abord appeler le 15 qui l'aiguille ensuite, si nécessaire, vers ce centre où deux médecins volontaires sont présents.

Pour le moment, pas d’affluence. L’objectif est de répondre à la problématique des déserts médicaux sur le territoire de la Vendée, "encore plus en période d'épidémie".

En tout, 14 centres Covid vont ouvrir cette semaine un peu partout sur le territoire, pour que chaque habitant puisse bénéficier du même service quel que soit l’endroit où il se trouve. Des centres sont ainsi prévus aux Sables-d’Olonne, à Montaigu, Luçon, Fontenay-le-Comte…., "aucune région de la Vendée n’est oubliée", insiste le Docteur Denis Diard.  

A la Roche-sur-Yon, le centre hospitalier libère 200 lits

L’hôpital de la Roche-sur-Yon se prépare également, il est le seul à posséder un service de réanimation en Vendée.

Le week-end dernier, deux étages de l’hôpital – dont le service de chirurgie – ont été libérés. En tout, 200 lits sont prêts à accueillir les éventuels patients dont une trentaine en réanimation. Enfin, des travaux se prolongent ce week-end au bloc opératoire pour créer en urgence une unité supplémentaire de 10 lits de réanimation d’ici le début de la semaine prochaine.

Pour le CHD Vendée, "c'est une véritable course contre la montre qui se joue". L'établissement travaille actuellement, et pour la première fois, en concertation avec les hôpitaux publics et privés du département pour offrir un service équivalent à chaque habitant sur tout le territoire de la Vendée.

Ainsi, 160 lits au total ont également été libérés par les 4 hôpitaux publics du département à Challans, les Sables-d'Olonne, Fontenay et l'Ile-d'Yeu.   

Un service dédié au Covid dans les cabinets de ville

A la Maison de Santé des Forges, les équipes de médecins s’activent aussi. "On a paradoxalement moins de patients ces derniers jours, s’inquiète le docteur Romain Bossis. Les patients ont parfois peur de venir consulter pour des pathologies autres que le Covid par crainte d’attraper le virus".
Coronavirus : un centre Covid ouvre à La Roche-sur-Yon
Coronavirus : un centre Covid ouvre à La Roche-sur-Yon © France Télévisions / Damien Raveleau
Pour rassurer, des consultations vidéo sont proposées et un service dédié au Covid a été créé. Il permet d’isoler le patient présentant des symptômes des autres venus pour des consultations classiques. Dès l’entrée, un médecin volontaire est là pour trier les patients. A l’intérieur, un cheminement Covid a été fait pour isoler au mieux le patient qui présente des symptômes du Coronavirus.

Dehors, des marques oranges sur le sol, éloignées chacune d'un mètre, ont été faites ce lundi après-midi pour une file d'attente organisée."Une grande vigilance est apportée à la prise en charge des patients relevant de l'urgence courante ; il est essentiel que les patients non concernés par le COVID puissent continuer à être pris en charge et hospitalisés durant cette période", insiste le CHD. 

A la date du 25 mars, une trentaine de patients "présentant des troubles respiratoires s’apparentant au Coronavirus sont hospitalisés dont 7 en réanimation. L’épidémie n’a pas encore atteint la Vendée, elle devrait extrêmement s’intensifier dans les jours à venir", précise le CHD.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société