La Roche-sur-Yon : Jean-Michel, collectionneur et fabriquant de Santons

Tous les ans, Jean-Michel confectionne une crèche pour sa maman Marie-Louise. Chaque année, il change le décor et ajoute un santon. Un travail de près d'un mois qui enchante sa maman, la crèche est une tradition dans la famille mais elle n'a jamais été aussi grande.

Tous les ans, Jean-Michel confectionne une crèche pour sa maman Marie-Louise. Chaque année, il change le décor et ajoute un santon.
Tous les ans, Jean-Michel confectionne une crèche pour sa maman Marie-Louise. Chaque année, il change le décor et ajoute un santon. © France Televisions

Jean-Michel est déjà à l'ouvrage pour la crèche de l'an prochain. Depuis une dizaine d'années, il s'est spécialisé en fabrication de santons, entièrement fabriqués à la main.

"Moi je préfére les faire en plâtre, c'est plus facile, ça va plus vite, ça me permet d'avoir des moulures plus rapides", dit Jean-Michel.

Chaque mois de décembre, il installe tout un décor chez sa maman, avec de nouveaux santons.
En tout, 108 personnages habitent la crèche, la plupart chinés en brocante mais aussi chez des santonniers dans le sud de la France.

"Bah je ne pourrais pas m'en passer car je l'ai toujours fait, toute ma vie, explique Malou, la maman de Jean-Michel, et là j'ai des santons que je rhabille"

Avec ses reliefs, ses lumières et ses habitants, la crèche recrée l'ambiance de tout un village.

" Vous pouvez voir de près, il y a des sujets, des petites poupées", poursuit Malou.

A La Roche-sur-Yon, Jean-Michel est collectionneur et fabriquant de Santons
A La Roche-sur-Yon, Jean-Michel est collectionneur et fabriquant de Santons © France 3 Pays de la Loire

Pour Jean-Michel, c'est un vrai travail de maquettiste.
Avec les santons, il s'efforce à chaque fois de raconter des histoires.

"Là,  il sert un peu à boire, là il y a le boulanger, il y a un peu tous les métiers. Un peu plus loi là-bas on a les joueurs de boule. On a ceux réparent les filets, les pécheurs".

Des santons plus vrais que nature qui comptent bien tenir compagnie à Malou quelques années encore.
 

> Le reportage de notre rédaction

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël ligérien noël événements sorties et loisirs patrimoine culture