Le marché de Noël de Colmar en 2024 ouvrira cinq jours plus tard que prévu

Pour s'adapter à la fréquentation de plus en plus importante et au calendrier particulier de sa consoeur strasbourgeoise en 2024, le marché de Noël de Colmar (Haut-Rhin) a repoussé sa date d'ouverture au 26 novembre au lieu du 21 novembre.

D'abord Strasbourg, puis Colmar. Les deux principaux marchés de Noël d'Alsace sont en train de revoir leur copie afin de s'adapter aux flux de touristes toujours plus importants à chacune de leur édition. Celui de Strasbourg, qui a atteint un nombre record de visiteurs cet hiver (3,3 millions), avait ainsi décidé la mise en place d'un dispositif de sécurité inédit pour 2024 afin de mieux réguler les foules. Le marché de Noël de Colmar entérine, lui, ce mardi 12 mars, une ouverture plus tardive qu'habituellement. "Normalement notre marché s'ouvre au jeudi qui précède le dernier jeudi du mois de novembre, ce qui revient au 21, explique Eric Straumann, maire de Colmar. On a décidé d'ouvrir au 26. Ça fait cinq jours de marché en moins que prévu."

Si le nombre de week-ends est équivalent à l'édition 2023, en raison d'un mois de décembre plus long, ce sont bien les fins de semaine qui sont ciblées par ce nouveau calendrier. "On a observé que le plus gros de la fréquentation se concentrait sur les premiers week-ends, avance Eric Straumann. On veut donc inciter les gens à venir plutôt en semaine et ainsi désengorger les premiers samedis et les premiers dimanches."

La décision a été prise lors d'une réunion mardi entre le maire, les commerçants sédentaires et exposants, ainsi que les représentants de l'Etat. "Seuls les exposants n'étaient pas d'accord avec la mesure, car ils perdaient quand même cinq jours de boulot. Mais on doit aussi penser aux habitants et à la pression touristique importante."

Un regard indispensable vers Strasbourg

L'année 2024 apparaissait qui plus est comme une aubaine pour mettre en place quelques changements. Le marché de Noël de Strasbourg débutera ainsi exceptionnellement trois jours plus tard, en raison des commémorations liées aux 80 ans de la libération de la ville. "Bien sûr qu'on dépend de notre grande sœur strasbourgeoise, on ne peut pas le nier, appuie Eric Straumann. Si notre marché avait ouvert au moment où celui de Strasbourg ne l'était pas, ça aurait fait un report trop important des flux vers Colmar."

Le marché de Noël de Colmar gardera encore un œil attentif ces prochaines semaines sur ce qui se passe du côté de sa "grande sœur", puisque la préfète du Bas-Rhin avait évoqué en février la possibilité que le marché de Noël de Strasbourg soit classé "grand événement", catégorie synonyme de plus grands moyens pour la sécurité. "La préfète du Bas-Rhin avait en effet évoqué les effets éventuels pour Colmar, alors on attend de voir ce que ça va donner", confirme Eric Straumann.