Vendée et Loire-Atlantique : plus d'une tonne de cocaïne retrouvés sur le littoral Atlantique

14 kilos de cocaïne découverts ce dimanche 10 novembre à Préfailles et aux Moutiers-en-Retz en Loire_Atlantique
14 kilos de cocaïne découverts ce dimanche 10 novembre à Préfailles et aux Moutiers-en-Retz en Loire_Atlantique

Les Moutiers, Préfailles, Saint-Jean-de-Monts, La Barre-de-Monts, Saint-Hilaire-de-Riez, des paquets de cocaïne, ont été découverts sur les plages du littoral en Vendée et en Loire-Atlantique depuis fin octobre. Le parquet de Rennes a ouvert une enquête.

Par Céline Dupeyrat

Le drogue arrive depuis fin octobre et de plus en plus régulièrement depuis le 4 novembre, sur le littoral français. Au gré des marées les paquets s'échouent sur le sable. Et ce n'est probablement pas fini.

C'est une drogue pure, à 83%. Il y a un danger grave et un fort risque d'overdose. Le produit arrive probablement d'Amérique du Sud. Cela représente de très très grosses sommes d'argent - Philippe Astruc, procureur de la république de Rennes

La gendarmerie a lancé "un message de vigilance aux particuliers qui découvriraient de tels ballots sur le littoral" et les invite à appeler immédiatement le 17 sans toucher à ces produits.
 

A ce jour plus d'une tonne retrouvés sur les plages françaises 

Depuis le 4 novembre, "des emballages suspects ont été retrouvés sur l'ensemble des plages de la façade atlantique de la Loire Atlantique jusque dans les Landes", indique le procureur rennais.

Dans notre région, les pains de cocaïne ont échoué sur les plages des Moutiers-en-Retz et de Préfailles en Loire-Atlantique. Des paquets ont aussi été découverts sur le sable, à Saint-Jean-de-Monts, La Barre-des-Monts et Saint-Hilaire-de-Riez en Vendée.
Au total les enquêteurs ont saisi plus de 100 kilos de cocaïne le long du littoral Atlantique. Les paquets arrivent au fil des marées. Ce matin des ballots ont été récupérés à Préfailles et aux Moutiers-en-Retz, en Loire Atlantique
Au total les enquêteurs ont saisi plus de 100 kilos de cocaïne le long du littoral Atlantique. Les paquets arrivent au fil des marées. Ce matin des ballots ont été récupérés à Préfailles et aux Moutiers-en-Retz, en Loire Atlantique

La Juridiction inter régionale spécialisée (Jirs) de Rennes a été saisie vendredi afin de "centraliser les recherches initialement diligentées localement par les parquets de Saint-Nazaire, Bordeaux ou Dax".

Un jeune, âgé de 17 ans, a été interpellé lundi par les gendarmes en possession de 5 kg de cocaïne ramassés sur une plage de Lacanau, interdite au public après la découverte de nombreux paquets de drogue depuis la semaine dernière sur le littoral girondin, a-t-on appris auprès du parquet.
 

Des ballots qui arrivent au gré des marées

Les ballots sont arrivés "de manière éparse" depuis un mois tout au long de la côté atlantique, de la Loire-Atlantique, jusqu'au pays Basque, en passant par la Vendée ou la Gironde. Ils arrivent "au gré des marées".
    
"Le contenu et le contenant peuvent s'avérer dangereux pour la santé", font valoir les gendarmes. Ces pains peuvent présenter un risque "au toucher" ou provoquer des "émanations".
 

Transporter ce type de stupéfiants est passible de 10 ans de prison    

Le parquet de Rennes rappelle également que "toute découverte doit être immédiatement portée à la connaissance des services de police ou de gendarmerie sans aucune manipulation".

Le fait de transporter ce type de produit constitue un délit passible de 10 années d'emprisonnement.

"En raison des spécificités de cette affaire, l'enquête a été confiée par le parquet de Rennes à la Section de Recherches de la Gendarmerie maritime, au groupement de Gendarmerie de la région Pays de la Loire ainsi qu'à l'Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants, travaillant de concert. "Une coopération policière à l'échelle européenne a été mise en place ainsi qu'avec les autorités américaines (DEA)", précise le parquet rennais.
 

La drogue sera très rapidement détruite

Des dizaines de kilos de cocaïne ont été stockés à l'école des douanes de la Rochelle. La drogue devrait être détruite sur place.

Ce n'est pas la première fois qu'un tel échouage arrive sur la région. En 2002, 330 kilos de cocaïne s'étaient échoués sur la côte.

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus