• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Noirmoutier : le secteur de la pêche recrute

Le secteur de la pêche recrute à Noirmoutier / © France 3 Pays de la Loire
Le secteur de la pêche recrute à Noirmoutier / © France 3 Pays de la Loire

Une opération découverte a été lancée dans le département de la Vendée. Car, sur l'île de Noirmoutier, 100 marins pécheurs vont partir à la retraite d'ici 7 ans.

Par Fabienne Béranger

La flotille du port de L'Herbaudière compte aujourd'hui 80 bateaux mais beaucoup de patrons-pêcheurs noirmoutrins vont partir à la retraite dans les prochaines années, après 37 ans et demi de navigation......
"On estime qu'en France, la moyenne c'est 34% qui ont plus de 55 ans. Ça veut dire que dans 5 ou 7 ans 34% des patrons vont manquer pour commander les navires", explique Christian Cloutour, "Noirmoutier c'est pire que ça, c'est plutôt 54% donc il y a vraiment urgence pour notre port". 

La filière pêche de Noirmoutier recrute, en valorisant ce métier très longtemps dénigré et méconnu. Pourtant, depuis une quinzaine d'années, les conditions de travail se sont améliorées...
"Il y a eu pas mal d'évolution, il y a des congés payés, des salaires minimum", se réjouit Philippe Gendron, "le travail aussi est un peu moins dur, facilité par des appareillages hydrauliques sur les bateaux. On fait moins de jours de mer. Les bateaux sont le long du quai, et les marins sont en repos chez eux au lieu d'être à préparer le matériel de pêche"

Aujourd'hui, les bateaux sortent, soit à la journée pour la pêche côtière, soit entre dix et douze jours de suite pour la pêche au large Question salaire, un marin peut gagner entre 2 et 3 fois le Smic chaque mois.

Demandeur d'emploi, Sébastien découvre le quotidien du marin pêcheur et se verrait bien embarquer
"Depuis l'âge de 12, 13 ans, je fais beaucoup de marche à pied", explique-t-il, "moi j'adore ça partir, partir en mer, avoir une autre vie, voir une autre chose".
"J'adore les métiers physiques. Il y a aussi l'attrait du salaire. Si on pêche bien, il peut y avoir aussi de bons petits salaires par mois. Ça m'arrange, j'ai envie de construire et puis il serait temps que je m'y mette parce que les années tournent", constate Yann.

Selon les professionnels, la pêche se porte bien. Mais il faut absolument assurer la relève pour éviter que les bateaux, avec leurs quotas, ne soient vendus à d'autres ports.

► Le reportage de notre rédaction
Recrutement pêche à L'Herbaudière

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SNSM : la question du financement des sauveteurs en mer

Les + Lus