Golden Globe Race  : Tapio Lehtinen sauvé et au sec sur un cargo après son naufrage

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elodie Soulard .

Ouf de soulagement à la direction de course de la Golden Globe Race. Le finlandais Tapio Lethinen a été récupéré sain et sauf  ce samedi matin par Kirsten Neuschafer au large de l’Afrique du Sud. Le skipper est désormais à bord d’un vraquier direction la Chine.

" On a eu un appel ce samedi matin  à 9h05 de Kirsten, qui nous informait qu’elle avait récupéré Tapio dans son radeau de survie. Il est en forme, et il est désormais à bord du vraquier Darya Gayatri, destination  l'Asie ", résume soulagé Sébastien Delasnerie, à la direction de course de La Golden Globe Race basée aux Sables d'Olonne. 

Balise de détresse activée vendredi matin 

Epilogue heureux d’un sauvetage au large de l’Afrique du Sud. Vendredi matin, le navigateur finlandais donne l’alerte, en activant sa balise de détresse . Son bateau  Asteria a coulé  en quelques minutes pour des raisons inconnues actuellement . Le skipper avait franchi la porte du Cap et se dirigeait vers l'Australie. L’eau a envahi le voilier au niveau de la poupe. Tapio a dû embarquer sur son radeau de survie. « J’ai salué Asteria une dernière fois dans le radeau de survie, alors qu’il sombrait », a indiqué le marin.

" J’ai salué Asteria une dernière fois dans le radeau de survie, alors qu’il sombrait"

Tapio Lehtinen, skipper d'Asteria

 À ce moment-là, Tapio est à 460 miles nautiques au sud-est de Port Elisabeth en Afrique du Sud. Dans la précipitation, Tapio n’a pas pris ses lunettes. Il lui était donc difficile d’envoyer et de lire les messages.  Vers 13h30, Deux skippers de la GGR, Kirsten Neuschaëfer ( Minnehaha)  et Abhilash Tomy (Bayanat) se sont déroutés pour lui porter assistance. Un navire de commerce le Darya Gayatri se détourne de sa trajectoire également pour porter assistance au naufragé.

Un verre de rhum puis le transfert sur le  cargo

C’est à 6h30 ce samedi matin que Tapio aperçoit le voilier de  Kirsten. Mais elle, elle ne le voit  pas dans son radeau de survie dans une houle de 2,5 mètres. " On ne peut pas être plus près de l'océan, mais c'est un peu trop près à mon goût. Merci de prendre soin de moi", a dit Tapio qui n'a pas perdu sa bonne humeur pendant ces longues heures d'attente.  Par VHS, ils réussissent  à se coordonner. Et à 7h35, Tapio est à bord du bateau de la skipper en sécurité après une nuit passé dans son radeau. Quelques minutes plus tard, après partagé un bon verre de rhum, Tapio est transféré sur le Darya Gayatri qui se dirige vers Rizaho en Chine, où il déposera le rescapé. " Il a grimpé à bord par l’échelle. Il est au sec. Un médecin du cargo  va l’examiner à bord, car il doit être en légère hypothermie après sa nuit dans le radeau de survie. Soulagée Kirsten a repris sa course dans les mers du sud",  explique Sébastien Delasnerie.

Après ce sauvetage, Kirsten a échangé  ses quelques mots avec la direction de course de la GGR.    "J'ai fait le plein d'adrénaline. J'ai barré toute la nuit. C'est quelque chose de spécial de manœuvrer si près d'un gros navire de commerce. Mais tout va bien. ( ...) Pas besoin de félicitations pour ce sauvetage. Tout le monde aurait fait de même pour un autre marin. Merci à vous pour la coordination."

Pas besoin de félicitations pour ce sauvetage. Tout le monde aurait fait de même pour un autre marin

Kirsten Neuschäfer, skipper de Minnehaha

 

Don McIntyre, fondateur de la GGR respire aussi après des heures d'angoisse. " Wow!!! Bravo à tous ceux qui ont participé au sauvetage réussi de Tapio, qui a représenté un effort considérable. Merci à Abhilash de t'être dérouté et être resté à proximité. Kirsten, ton expérience de la mer et ton esprit te mettent à part. Tes efforts ont écrit un autre chapitre de la vie et forgé un lien spécial avec Tapio. BOn retour Tapio...Ta famille t'attend. "

2ème participation à la GGR

À 64 ans, le skipper finlandais Tapio Lehtinen avait déjà participé la dernière édition de la Golden Globe Race en 2018. Il avait fini 5ème et dernier concurrent de cette course autour du monde à l’ancienne, en solitaire, sans escale et sans assistance. Il avait passé 300 jours en mer, ralenti par une infestation de berniques sur la coque de son voilier Asteria. Tapio doit prendre le départ en septembre 2023, de l’Océan Globe Race, une course cette fois-ci en équipage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité