Talmont Saint-Hilaire, Vendée : le totem de la plage du Veillon tronçonné

Il était en cours de réalisation sur la plage du Veillon, à Talmont Saint-Hilaire, le futur totem a été débité en morceaux à coups de tronçonneuse dans la nuit de mardi à mercredi.

Le totem tronçonné, plage du Veillon, aux Sables d'Olonne, le 10 mars 2021
Le totem tronçonné, plage du Veillon, aux Sables d'Olonne, le 10 mars 2021 © François Lesuisse

"Là vraiment c'est un écoeurement... c'est un acte gratuit de vandalisme", dénonce François Lesuisse, auteur du futur totem de la plage du Veillon, aux Sables d'Olonne, l'histoire était belle parce qu'elle avait commencé avec Moana", le totem érigé fin février sur la plage de l'Aubraie.

Puis la mer a déposé un énorme tronc au Veillon, "avec des racines incroyables, avec une énergie phénoménale, enthousiasme François Lesuisse, il a des coups, il a subi les affres de la mer, les vents, en connaissant les courants on peut imaginer qu'il venait très probablement du Portugal".

Le totem de la plage du Veillon à Talmont-Saint-Hilaire
Le totem de la plage du Veillon à Talmont-Saint-Hilaire © François Lesuisse

"J'ai commencé à le sculpter pour faire le pendant de Moana, faire le papa, parce que c'est une histoire à chaque fois, ça donne du sens".

On travaille pour faire rêver les gens, pour se poser des questions 

- François Lesuisse

"Le fait de pouvoir sculpter directement c'est un privilège énorme que la nature me permet, puis de raconter l'histoire de la plage aussi, raconte François Lesuisse, là ça fait une semaine que je suis dessus à sculpter un totem encore plus majestueux que Moana, une énergie folle".

Une énergie que certaines personnes malentionnées ont voulu réduire à néant en tronçonnant le futur totem en six morceaux.

Le totem de la plage du Veillon à Talmont-Saint-Hilaire François Lesuisse
Le totem de la plage du Veillon à Talmont-Saint-Hilaire François Lesuisse © Le totem de la plage du Veillon à Talmont-Saint-Hilaire François Lesuisse

"Le maire est de la partie, les services techniques, on avait tout prévu pour que ça soit installé la semaine prochaine", mais François Lesuisse ne se décourage pas pour autant, il envisage de finir son totem coûte que coûte.

L'art doit toujours ressortir la tête haute

- François Lesuisse

Plusieurs artistes ont contacté François Lesuisse pour remettre le totem en état. "Des artisans en ferronerie imaginent déjà de le remonter en assemblant les morceaux tronçonnés", avec du métal.

En cette fin de journée, la ville a récupéré les billes de bois pour qu'elles soient ensuite assemblées, "de la résine colorée sera coulée dans les fisures soit couleur or, soit bleu turquoise pour rappeler la mer, pour atténuer les fissures ou au contraire les mettre en avant".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture faits divers