Vendée-Arctique : dernière ligne droite avant l'arrivée aux Sables d'Olonne

C'est ce 14 juillet que tout se joue pour la Vendée-Arctique. Les écarts sont toujours très serrés en tête de course. Le vainqueur est attendu aux Sables d'Olonne dans la nuit de mardi à mercredi.
Après dix jours de course, les skippers de la Vendée Arctique sont au coude-à-coude pour la dernière ligne droite vers les Sables d'Olonne.
Après dix jours de course, les skippers de la Vendée Arctique sont au coude-à-coude pour la dernière ligne droite vers les Sables d'Olonne. © Imoca
Ils étaient partis des Sables d'Olonne il y a tout juste dix jours, le 4 juillet dernier, direction le grand nord. A l'approche de l'Islande et non loin du Groenland, ils sont redescendus plein sud vers le port vendéen.

Les 17 skippers encore engagés dans la Vendée-Arctique ont entamé ce mardi leur dernière ligne droite vers l'arrivée. Si un groupe de tête s'est détaché avec quatre à cinq bateaux bien positionnés, les classements ont souvent évolués avec parfois des skippers qui naviguaient à vue avec leur concurrent le plus proche.

L'arrivée des premiers est prévue dans la nuit de mardi à mercredi. Pour suivre les derniers instants au plus près, il y a le fil twitter de l'organisateur ImocaGlobeSeries (@ImocaGS) ou encore avec la carte de la course en direct.

► La carte de la course en direct

 


En tête de la course

Dans la dernière ligne droite mardi, quatre skippers se présentaient fin d'après-midi au coude-à-coude en tête de la course : Jérémie Beyou, Thomas Ruyant et Charles Dalin dans un mouchoir de poche, suivis de Samantha Davies et Kevin Escoffier (classement de 18h). Cela promettait un final haletant entre les prétendants à la victoire pour les dernières heures de course.

"Ca va revenir derrière" disait Jérémie Beyou dans une de ces dernières vacations, avec le moral un peu en berne. Il savait qu'il avait moins de vent que ses poursuivants. "Comme quoi, ajoutait-il, à chaque fois que je suis devant, c'est pas l'idéal. Une petite note d'espoir quand même avant de raccrocher : "mais c'est pas fini !".

 

Pas de bateaux dans le port

Une fois la ligne d'arrivée franchie au large, les skippers ne pourront pas pénétrer dans le port avec leur bateau. L'objectif est d'éviter un rassemblement du public le long du chenal qui mène aux pontons. Les concurrents seront récupérés en mer par leurs équipes. Ils participeront ensuite à une conférence de presse. Elle devrait être retransmise sur les réseaux sociaux.

Le public pourra se consoler en regardant les bateaux à partir de la plage mercredi. Ils seront dans la baie avant de reprendre la route de leur port d'attache. A noter que les skippers locaux Arnaud Boissières et Manu Cousin pourront eux rentrer au port.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport vendée globe