Vendée Globe 2020 : Boris Herrmann a bouclé son tour du monde malgré son avarie de dernière minute

Boris Herrmann devait être le troisième à franchir la ligne d'arrivée du Vendée Globe sur SeaExplorer - Yacht Club de Monaco mais le skipper allemand a heurté un bateau de pêche mercredi soir alors qu'il était en approche des Sables d'Olonne.

Boris Herrmann à son arrivée aux Sables d'Olonne le 28 janvier 2021
Boris Herrmann à son arrivée aux Sables d'Olonne le 28 janvier 2021 © Yvan Zedda/Alea

Le skipper de SeaExplorer - Yacht Club de Monaco devait couper la ligne d'arrivée dans la nuit de mercredi à jeudi entre 1h et 2h du matin, derrière Charlie Dalin et Louis Burton, mais le sort en a décidé autrement.

Le skipper a heurté un bateau de pêche dans sa remontée vers les Sables d'Olonne. "Il a informé de dommages sur le foil tribord, entre autres, mais il est sain et sauf et a sécurisé le bateau", a précisé l'organisation du Vendée Globe.

Il a fait route vers les Sables-d'Olonne en réduisant sa vitesse à une moyenne de 7 noeuds. Ce jeudi matin, il a franchi la ligne d'arrivée à 11h29 après 80j 14h 59m 45s de mer, déduction faite de ses 6 heures de compensation horaire après s'être dérouté pour porter secours à Kevin Escoffier.

Il ravit ainsi la quatrième place à Thomas Ruyant.

Né le 28 mai 1981, à Oldenbourg, en Allemagne, Boris Herrmann avait le Vendée Globe dans son viseur depuis un moment. Un premier projet de participer au Vendée Globe 2012 n'avait pu aboutir, son sponsor ayant déposé le bilan.

"En 2010 mon sponsor en Class40 était prêt à me suivre pour un projet en IMOCA sur cinq ans avec à la clé une participation au Vendée Globe à bord d’un bateau neuf. C’était un rêve de m'engager dans ces conditions à une épreuve qui me fascinait depuis l’adolescence. Je suis venu en Bretagne pour discuter avec des architectes et des chantiers. Mais la boite qui me soutenait a subitement coulé. Je me suis retrouvé sans partenaire", a expliqué le skipper allemand lors d'une interview accordée à l'organisation du Vendée Globe.

Il se projette alors sur le Vendée Globe 2016 mais renonce.

C'est finalement la rencontre avec Pierre Casiraghi, le fils de la princesse Caroline de Monaco, qui permettra au skipper allemand de prendre le départ de l'édition 2020 du Vendée Globe. Les deux hommes naviguent régulièrement ensemble depuis leur rencontre en 2012. 

Boris Herrmann a déjà bouclé deux tours du monde en double : un victorieux en Class40 sur la Portimao Global Ocean Race 2008 et l’autre à bord de l'Idec Sport de Francis Joyon, pour le Trophée Jules-Verne.

 

Une arrivée à suivre avec France Televisions

François Gabart, notre consultant sera essentiel pour commenter cette arrivée. Le 8 novembre dernier, à l'occasion du départ, il a su apporter son éclairage, des informations et anecdotes pour maintenir l'attention durant l'attente générée par le brouillard lors du départ. Avec Virginie Charbonneau et Anthony Brulez, ils commenteront les directs et arrivée(s) prévues en fin de journée ce mercredi 27 janvier.

Depuis le départ, France 3 Pays de la Loire fait le récit de ce Vendée Globe 2020-2021 à travers des reportages, des interviews. Lors de nos rendez-vous, nous inviterons les membres de l’organisation, des équipes des skippers à intervenir.

Ce sera aussi l’occasion de voir ou revoir des portraits de skippers, les péripéties, les joies et les dangers qui font l’histoire de ce Vendée Globe 2020-21.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile mer nature