Vendée : après le confinement, une entreprise de Dompierre-sur-Yon profite du boom des vérandas

En Vendée, Akena fait partie de ces entreprises qui ont profité de la crise du Covid-19. Leader dans la veranda, la société peine à répondre à toutes les commandes post confinement et doit rattraper le retard suite à sa fermeture d'un mois en mars. Conséquences : elle va embaucher et s'étendre.

Avec le boom des vérandas, il faut compter au moins six mois entre la commande et l'installation.
Avec le boom des vérandas, il faut compter au moins six mois entre la commande et l'installation.
Avec le confinement, les Français ont revu leur projet de maison. Ils veulent plus de confort. Et beaucoup ont développé le désir de posséder une maison avec un jardin. Des envies qui profitent au marché des vérandas, actuellement en plein boom.

Alors, depuis plusieurs semaines, le carnet de commandes explose chez Akena, entreprise spécialisée dans la production et la vente de vérandas, basée à Dompierre-sur-Yon. À tel point que l'entreprise, normalement fermée trois semaines en août a demandé à ses salariés de renoncer à une semaine de vacances.

"Nous n'avons pas eu le choix. Ce n'est pas facile, surtout pour ceux qui on réservé pour les vacances. Mais on nous a demandé de la faire, donc on le fait", explique un employé d'Akena.
 

Un gros surplux d'activité pour ce mois d'août avec 250 vérandas et pergolas qui vont être fabriquées quand l'année dernière à la même époque on ne sortait que 100 unités.

John Rocard, Technicien prémontage

"Toutes les commandes qui arrivent aujourd'hui seront posées dans six mois en moyenne pour une véranda et dans trois mois pour une pergola", affirme John Rocard.

Une dynamique commerciale excellente. Même si le chiffre d'affaire de l'entreprise sera en baisse cette année. En cause : les 10 millions d'euros perdus suite à sa fermeture d'un mois en mars. Pour autant, son président mise sur le long terme avec des embauches à venir. 

"Dès la rentrée nous allons avoir besoin de monde pour produire nos carnets de commande. Nous aurons une deuxième série de recrutement au printemps prochain. On construit juste à côté une nouvelle usine de 7 000m2, qui doit être livrée au mois de mai 2021. À partir du mois du mai on aura 30 ou 40 emplois de plus sur ce site."

Autre signe de son optimisme, Akena a racheté la semaine dernière Abrisud, spécialiste de l'abri de piscine. De quoi renforcer un peu plus sa place au soleil.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie déconfinement société