Vendée Arctique : à mi-parcours, plusieurs skippers sont au coude à coude

Dans le grand nord, au sud-ouest de l’Islande, Thomas Ruyant a passé le premier la bouée de contrôle jeudi 9 juillet, suivi de près par Charlie Dalin et Jérémie Beyou. La flotte resserrée fait désormais route vers les Açores.

Une partie des 20 concurrents au départ de la Vendée-Arctique, le 4 juillet 2020 au large des Sables-d'Olonne
Une partie des 20 concurrents au départ de la Vendée-Arctique, le 4 juillet 2020 au large des Sables-d'Olonne © Eloi Stichelbaut - polaRYSE
"C’était digne d’une régate entre trois bouées; c’était drôle d’arriver tous les trois en même temps là-haut, en tout cas, ça m’a bien fait plaisir. À eux un peu moins, peut-être", confiait Thomas Ruyant, skipper de LinkedOut, après avoir passé à 11h41, la bouée Unesco, au sud-ouest de l'Islande, ce jeudi 9 juillet.

Dans un mouchoir de poche, Charlie Darlin (Apivia) a franchi la bouée de contrôle six minutes plus tard suivi de près par Jérémie Beyou (Charal).

Depuis, la flotte d’Imoca s’est resserrée. À 12h ce 10 juillet, six skippers font la course en tête. Boris Hermann (Sea Explorer-YC de Monaco) mène la course, suivi de près par Jérémie Beyou et Kevin Escoffier (PRB). Thomas Ruyant (LinkedOut) navigue désormais à la 6e position.

À quelques miles, Samantha Davis, l'une des quatre navigatrices à avoir pris le départ de la course, pointe à la quatrième place à bord d'Initiatives-Cœur.

"Je suis hyper contente et super fière d’être là. En plus je me suis rendue compte que j’étais le premier ancien bateau de la flotte, c’est énorme. Ça booste, mais du coup tu as du mal à te reposer. J’essaye de faire attention quand même parce que la route est longue et si ça continue, je n’aurais plus de force à la fin. Je travaille, je travaille, j’essaye de faire ça propre", confiait-t-elle ce vendredi matin après une nuit "très sportive", lors d'un échange avec le PC course.

Les Imoca se dirigent vers la prochaine bouée située au large des Açores, avant de rejoindre les Sables-d'Olonne mercredi 15 ou jeudi 16 juillet. 

Parmi les 20 skippers qui se sont alignés sur la Vendée-Arctique, trois d'entre eux ont été contraints à l'abandon en raison d'avaries: Sébastien Simon (Arkéa-Paprec), Damien Seguin (Groupe Apicil) et Armel Tripon (L'Occitane en Provence).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter