Vendée Globe 2016 : Alex Thomson ou la pugnacité galloise

Alex Thomson aux Sables d'Olonne le 5 novembre 2016 avant le départ du Vendée Globe / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
Alex Thomson aux Sables d'Olonne le 5 novembre 2016 avant le départ du Vendée Globe / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire

Pour sa quatrième participation au Vendée Globe, le Gallois Alex Thomson sur Hugo Boss pourrait bien faire triompher l'Union Jack aux Sables-d'Olonne. Il relèguerait ainsi Armel Le Cléac'h au rang de Poulidor des circumnavigator.

Par Fabienne Béranger

Alex Thomson le Gallois a une solide réputation de fonceur. Son Imoca 60, il le mène à fond depuis le départ du Vendée Globe le 6 novembre 2016 des Sables d'Olonne.

Armel Le Cléac'h n'a pas quitté la tête de la flotte depuis le 3 décembre. Mais Alex Thomson s'est accroché et a même fait mieux que ça.
Au plus fort, l'écart entre les deux hommes est de 819 milles au moment du passage du Cap Horn par Le Cléac'h le 23 décembre dernier. Un grand écart patiemment comblé par le Gallois.

Fin décembre, Thomson compte même 28 petits milles de retard sur Le Cléac'h, au ralenti pendant plusieurs jours par manque de vent.
Mais le Chacal reprend le large, 100, 200, 300... jusqu'à 350 milles d'écart avant le passage du Pot au noir.
Thomson grignote de nouveau les milles. Les deux hommes font alors le yoyo.

Le 13 janvier, Le Cléac'h piégé dans une zone sans vent, avance difficilement, à un peu plus d'un noeud. Thomson en profite et se rapproche à 121 milles du Breton. Mais celui-ci repart laissant le Gallois à son tour chercher le vent.

Thomson sort à son tour de la pétole et patiemment réduit l'écart. Le 16 janvier, il bat le record des 24 heures avalant 536,81 milles à 22,36 noeuds de moyenne et n'est plus qu'à 73 milles du Chacal. Il passera la journée suivante à réduire encore l'écart.

Ce mercredi midi, il était à 40 milles d'Armel Le Cléac'h, menaçant le Breton.
Selon les dernières prévisions les deux hommes arriveraient aux Sables d'Olonne jeudi après-midi. Un final en forme de régate après 74 jours de mer et 24 000 milles parcourus.

►La fusée Thomson

Alex Thomson en quelques données

  • Alex Thomson est né le 18 avril 1974 à Bangor, une petite ville du Pays de Galles au sud de l’île de Man.
  • 1999 : il remporte la Clipper Round the World Race et devaient le plus jeune skipper à remporter un tour du monde
  • 2000 : 1er de la Round Britain and Ireland Race
  • 2003 : record du monde de vitesse à la voile des 24h en monocoque en solitaire : 468 milles à une vitesse moyenne de 19,5 nœuds, 2e de la Transat Jacques Vabre avec Roland Jourdain
  • 2004 : premier Vendée Globe et abandon
  • 2008 même scénario sur le Vendée Globe
  • 2012 : 3ème place du Vendée Globe
  • 2016 : le 6 novembre il prend le départ de son quatrième Vendée Globe 
► Alex Thomson en mode James Bond
Alex Thomson en mode James Bond
Alex Thomson sur la quille de Hugo Boss

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus