Vendée Globe : l'Espagnol Didac Costa termine 14e pour sa première participation

Pour son premier Vendée Globe, le skipper de 36 ans récupère la quatorzième place. Il était parti avec quatre jours de retard à cause d'avaries sur son voilier. / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Pour son premier Vendée Globe, le skipper de 36 ans récupère la quatorzième place. Il était parti avec quatre jours de retard à cause d'avaries sur son voilier. / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Didac Costa est arrivé à bon port. À 8h52, le skipper catalan a passé la ligne d’arrivée de l’édition 2016-2017 du Vendée Globe, s’adjugeant la quatorzième place de la course.

Par Valentin Pasquier

Le navigateur catalan de 36 ans boucle son tour du monde en solitaire en 108 jours, 19 heures, 50 minutes et 45 secondes. Malgré sa première participation, c’est la deuxième fois qu’il parcourt le globe sans assistance, toujours à bord d’un Imoca ancienne génération.
 
Didac Costa a réalisé la quasi-totalité de la course dans le gruppetto. Victime d’un départ on ne peut plus catastrophique causé par un problème de ballasts, le skipper est parti avec quatre jours de retard sur les autres bateaux. Il ne les rejoindra qu’un mois plus tard, au terme d’une belle remontée qui témoigne de sa détermination.

Des avaries dès la première heure de course 

Sa fin de course a été marquée par une déchirure de voile et une navigation difficile à l’approche des Sables-d’Olonne.

 

 J’ai dû faire un grand retour pour le nord pour éviter de surfer dans une zone avec moins de vent, Bien que cela puisse paraître étrange, j’ai navigué dans la direction opposée aux Sables-d’Olonne. Mais, c’était la route la plus rapide.  



L'arrivée de Didac Costa dans le chenal des Sables-d'Olonne, vers 11 heures le 23 février. / © Élodie Soulard
L'arrivée de Didac Costa dans le chenal des Sables-d'Olonne, vers 11 heures le 23 février. / © Élodie Soulard


Quatorze skipper sont rentrés, mais reste en course encore quatre autres concurrents en course. Le prochain arrivée sera sûrement celle du Néozélandais Conrad Colman, aux alentours du 25 février.

Il est suivi de près par Romain Attanasio, à 100 milles d’écart environ (180 kilomètres). Derrière, Pieter Heerema quitte les Açores et arrivera la semaine prochain. Le Toulonnais Sébastien Destremau, distancé par une longue réparation en Tasmanie, ne devrait pas clore la course avant le 10 mars.

Sur le même sujet

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus