• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Adolescente disparue au Muy : l'appel d'une mère désespérée

Personne n'a de nouvelles de Maëlle depuis mardi 28 août. / © France 3 Côte d'Azur
Personne n'a de nouvelles de Maëlle depuis mardi 28 août. / © France 3 Côte d'Azur

Maëlle, 14 ans, n'a pas donné signe de vie depuis le 28 août. Elle serait partie avec son petit ami, un jeune homme de 23 ans. Sa mère, déboussolée, craint qu'elle ne soit retenue de force.

Par Sarah Rebouh avec France 3 Côte d'Azur

Pieds nus, vêtue d'un simple jean d'un petit bustier et sans argent, Maëlle, 14 ans, a disparu depuis le 28 août vers 21 heures.  La jeune fille n'est pas réapparue au camping de la Noguière au Muy où elle se trouvait avec ses parents. D'après les premiers éléments de l'enquête, elle fréquentait Tony, un garçon originaire de la région parisienne âgé de 23 ans, qui campait sur le terrain à côté de chez elle et qui est vendeur de beignets.
Le jeune homme mesure 1m90, il a des yeux verts, les cheveux courts et est de corpulance mince.
Fugue amoureuse ou disparition contrainte ? Les enquêteurs ne privilégient aucune hypothèse. Le Parquet de Draguignan a ouvert une enquête pour disparition inquiétante.

Maëlle 14 ans
Reportage France 3 Côte d'Azur
Le jeune homme mesure 1m90, il a des yeux verts, les cheveux courts et est de corpulance mince. Fugue amoureuse ou disparition contrainte ? Les enquêteurs ne privilégient aucune hypothèse. Le Parquet de Draguignan a ouvert une enquête pour disparition inquiétante. La mère de Maëlle ne croit pas en la thèse de la fugue amoureuse. Elle pense que si sa fille n'est encore pas revenue, c'est qu'elle est retenue de force. 

La jeune fille a disparu avec son petit ami de 23 ans. / © Google maps / DR
La jeune fille a disparu avec son petit ami de 23 ans. / © Google maps / DR

En cas de renseignements, vous pouvez prendre contact avec la brigade de gendarmerie des Arcs au 04.94.47.58.01.


A lire aussi

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus