Top 14 : confrontation ce samedi entre Biarritz et Toulon avec l'Europe en tête

© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP

Biarritz et Toulon, battus respectivement par Bayonne et le Stade Toulousain la semaine dernière, voudront, à l'occasion de leur confrontation samedi (15h) pour la 8e journée de Top 14, se remettre sur de bons rails avant leur campagne européenne.

Par Anne Le Hars

Leur dernière rencontre était le 18 mai dernier lors de la finale du Challenge européen remportée (21-18) par les Basques. Leurs retrouvailles, quatre mois et demi plus tard, aura cette fois valeur de répétition générale pour l'échelon supérieur, celui de la "grande" Coupe d'Europe.

Le BO a vu son bon début de saison terni par une série de trois défaites, dont une dernière, toujours cinglante, dans le derby basque face au voisin bayonnais (15-16).

Les Biarrots, qui doivent absolument digérer cette mauvaise passe avant de se rendre chez les champions d'Angleterre, les Harlequins, ont "tout fait cette semaine pour que la page soit tournée au plus vite", explique l'entraîneur des trois-quarts Jack Isaac.

Malgré les obligations médiatiques imposées par la Ligue (LNR), le club a décrété le "silenzio stampa" (aucune déclaration à la presse). Seul le manager Laurent Rodriguez a parlé à des journalistes avant cette première période charnière de la saison (Voir encadré).

Plus d'infos sur le match sur le site du RCT.

Les Basques aborderont la rencontre sans certains avants amoindris (Broster et Thion blessés), mais avec l'espoir de voir aussi leur jeune charnière Lesgourgues-Barraque passer l'épreuve du haut niveau face à un adversaire qui "du terrain au banc, est au top", selon Isaac.

Car le RCT, qui avait fait tourner son effectif et lancé quelques jeunes (Bruni, Chiocci, Ivaldi, Fresia) à Toulouse (défaite 32-9), viendra à Aguilera avec plusieurs joueurs  ayant été mis de repos (Sheridan, Botha, Wilkinson, Mermoz, D. Armitage...) et la ferme intention de rester en haut du classement avant la réception de Montpellier pour leur grand retour en Coupe d'Europe après une année de disette.

Avec AFP


Numéro spécial de l'Equipe Magazine ce samedi, 2e épisode au coeur du RCT.

Les avis sur cette rencontre

"Biarritz a pris un petit coup au moral (lors du derby basque) mais cela va donner encore plus de force aux joueurs pour ne pas perdre une deuxième fois à la maison", prévient le manager Bernard Laporte.

Le demi de mêlée de Toulon Sébastien Tillous-Borde (de retour dans le groupe après une blessure à un coude) : "Je pense que cette rencontre va donner lieu à un gros combat. Les Biarrots vont nous attendre, ils seront très agressifs. Ils vont vouloir se rattraper face à nous. Nous le savons. A nous de répondre présents dans l'engagement.
J'ai vu le derby basque et les Bayonnais ont été beaucoup plus agressifs. Ils ont remporté davantage de duels physiques et c'est peut-être grâce à ça qu'ils ont gagné la partie. Je pense que les Biarrots se sont fait souffler dans les bronches. Biarritz est toujours compliqué à jouer et cette défaite dans le derby va nous rendre la tâche encore plus délicate. Mais nous pouvons gagner quand même."

La déclaration de Serge Blanco (président du Biarritz Olympique) sur www.sudouest.fr :
"Je serai le seul à parler, les joueurs et les entraîneurs ne parleront pas. Et si je vois un journaliste qui ne respecte pas la consigne, il ne mettra plus les pieds à Aguilera !"

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus