• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

A Marseille, un mandat de dépôt a été requis à l'encontre des deux dentistes

 

Par Hélène Bouyé, AFP

Le mandat de dépôt a été requis à l'encontre les deux hommes, père et fils. 
Lors d'une conférence de presse cet apres midi, le procureur de République Jacques Dallest a donné quelques précisons sur cette affaire dévoilée au mois de juillet dernier.
Selon le procureur, l'enquête a déterminé que le fils, 32 ans qui exerçait depuis 7 ans, recevait jusqu'à 70 patients par jour dans son cabinet installé à Saint Antoine dans les quartiers nord de Marseille. Le dentiste aurait notamment posé des couronnes sur des dents saines à des patients modestes. Il facturait 28 fois plus de prothèses que la moyenne des dentistes.
La CPAM a chiffré le préjudice entre 3,6 millions et 4,7millions d'euros sur 3 ans.

Reportage  Gilles Guérin et Dominique Poupardin
 Frédéric Menasseyre directeur du contentieux de la CPAM à Marseille
Jacques Dallest procureur de la République à Marseille

mandat de dépôt requis à l'encontre des deux dentistes


Le parquet de Marseille a ouvert une information judiciaire pour violences aggravées ayant entrainé des mutilations ou des infirmités permanentes sur 15 patients entre 2008 et 2012, escroquerie au préjudice des organismes sociaux (CPAM, Mutuelles et assurances),complicité de faux en écriture privée et usage de faux et blanchiment.



A lire aussi

Sur le même sujet

L'absence de Tarantino au festival de Cannes 2019 (06)

Les + Lus