Le succès des créations de la marseillaise Céline Schener

La jeune styliste marseillaise Céline Schener
La jeune styliste marseillaise Céline Schener

Céline Schener a 22 ans. La jeune marseillaise, étudiante à l'IICC (Institut International de Création et de Coupe) de Marseille, développe sa marque depuis à peine 3 ans, et les jeunes filles s'arrachent ses sacs et ses bracelets.  

Par Muriel Gensse

Passionnée par le cuir, Céline Schener crée des sacs en patchwork de zip, frangés ou cloutés, des pochettes bi-matière, et des bracelets de rubans d’argent ou de fermetures éclair. La jeune marseillaise fabrique ses produits à la main, pièce après pièce, après l'école ! Elle trouve son inspiration dans son quotidien et au grès des rencontres. Ses stylistes préférés s'appellent Alexander Wang et Isabelle Marant. Elle s'habille H&M et Zara et mise tout sur les sacs. Une jeune fille de son temps ! Avec un talent rare.

Enfant, elle a appris les bases de la couture avec sa grand-mère couturière, dans sa retoucherie installée rue de Rome. Elle confectionne sa première pochette, il y a moins trois ans, sur la machine à coudre de mamie. Sur les conseils de maman, d'autres suivent, car les amies, puis les copines des amies veulent toutes leur accessoire Céline Schener. Après une vente, la styliste réinvestit dans la matière première, et sa petite entreprise débute. Il a quelques semaines avec le lancement de ses bracelets "zippers", c'est la folie ! Les jeunes branchées du sud-est se photographient avec le sésame et inondent les réseaux sociaux des images des créations. 

Manon et son bracelet "zipper" / ©
Manon et son bracelet "zipper" / ©


La communication de la styliste a débuté naturellement sur son compte Facebook où l'on peut découvrir ses dernières créations, ses projets et son quotidien de styliste. Rapidement se sont enchaînés Twitter et Instagram. Son site a ouvert il y a 6 mois. Tout va très vite pour Céline qui ne réalise pas vraiment le succès qu'elle engendre. Elève sérieuse, elle est en plein examen pour valider son diplôme. Elle va ensuite enchaîner avec deux mois de stage, qu'elle n'a pas encore eu le temps de chercher...La jeune femme ne sait pas encore où elle sera en septembre prochain. Sans se tromper, on mise sur un bel avenir.    


Sur le même sujet

Les + Lus